Mobilité professionnelle : cinq étapes pour changer la région

Les changements de région, d’entreprise, de métier demandent une préparation, mais les aides et les organismes ne manquent pas pour conseiller et prendre en charge ce cataclysme. Voici cinq points. Un examen détaillé important avant de fermer le colis et de sauter en parachute dans un nouveau théâtre d’aventures professionnel ou familial.

1. Négociez votre virage professionnel

Vous vivrez des changements régionaux. Votre mobilité professionnelle sera impactée si votre entreprise décide de déménager en tout ou en partie. « N’hésitez pas à négocier avec votre employeur toutes les conditions professionnelles et matérielles de ce changement de vie », explique Sophie Giraud, l’agence de transfert Sofim à Paris. « Dans la plupart des cas, votre employeur prendra en charge la majeure partie ou plus des frais de déménagement ou de déménagement, par exemple un club de sport pour enfants. » Négociez également avec l’entreprise au sujet de votre nouveau statut. On vous impose l’agilité, mais cela ne veut rien dire pour vous et votre famille. N’hésitez pas à augmenter votre salaire ou à rechercher un meilleur statut, c’est le moment.

Vous choisissez de vivre ailleurs. Vous décidez de fermer la porte ou de changer de vie. Nous vous recommandons de faire très attention. “Plutôt que de se précipiter pour guetter l’emploi idéal ou le fantasme d’une petite maison de prairie, il faut prendre le temps de prendre du recul…” prévient le fondateur de la Sofim. Créez une liste en hiérarchisant les priorités et les valeurs. Que perdez-vous et qu’obtenez-vous? Si cette région ou cette région est votre premier choix, examinez attentivement les types d’emploi et les taux d’emploi dans votre région, ainsi que votre croissance et votre richesse dans votre région. Bref, enquêter sur le tissu économique local. Dans les deux cas, effectuez une évaluation des compétences et obtenez du soutien, quitte à suivre une formation.

Le quartier dispose d’agences attractives et est très efficace. Arsène de l’Eure, Attitude Manche, Conciergerie Corrèze… N’oubliez pas la Chambre de Commerce. Liste des institutions économiques régionales : https://www.cner-france.com

2. Pensez à l’équilibre travail-vie personnelle

Et votre conjoint dans tout ça ? Et les enfants dans cette aventure ? “C’est évidemment basique et même indispensable”, précise Sophie Giraud. « Mon mari ou ma femme doit-il démissionner ? » Quel est l’impact sur votre budget et votre mode de vie familial ? Si votre conjoint souhaite continuer à travailler, la recherche d’emploi en amont est indispensable. Pour les experts, « sans le soutien total des conjoints et des enfants, notamment des adolescents, tout cela pourrait être voué à l’échec. Il faut parler, parler, reparler. Non. L’aide d’un psychologue tiers peut même être très utile, ” conclut Sophie Giraud.

La plateforme Paris je t’arte rassemble tous ceux qui souhaitent changer de paysage. Témoignages clients, échanges, partages…

3. Appelez un professionnel !

Le déménageur est la vraie « nounou ». Ils tendent la toile pour vous trouver le logement idéal, non loin du siège de l’entreprise, avec des temps de transports optimisés, des branchements gaz et électricité, même les enfants scolarisés, techniquement et Traiter des tâches administratives dans votre rêve ou dans un club de sport. « Nous prévoyons avant tout une visite de reconnaissance avec notre famille, précise Sophie Giraud. “Cela permet à nos clients de bien comprendre les faits et d’être guidés efficacement. Ensemble, nous découvrons des villes, des quartiers, des modes de transport et des écoles. Nous sommes très humains. J’ai un super travail et un réel intérêt. Une nouvelle vie pour ma famille est en cours … “

Les agences de relocation les plus connues pour les salariés et les entreprises : Executive Relocation, CSU, Silva Relocation, Crown Relocation, Cartus, MRS Management, Your Story in Paris, Artea, Herm, Sophie…

4. Demander une aide financière

Si vos salariés sont salariés d’au moins 10 entreprises privées non agricoles, vous pouvez bénéficier d’une aide à la mobilité professionnelle si vous devez changer de lieu de résidence après un emploi ou une mutation professionnelle. Cette aide financera votre recherche de logement, à condition de vous déplacer à au moins 70 km (ou plus d’1h15) de votre ancienne résidence. Cependant, un accompagnement personnalisé de la famille et la réalisation de démarches administratives sont également possibles. Comptez entre 3 000 et 5 000 euros pour la famille. Vous pouvez également accorder un prêt à taux quasi nul.

Accompagnement MOBILIPASS comportement logement : www.actionlogement.fr.. téléphone. 0970 800 800 (appels hors surtaxes).

5. Chef d’entreprise, sait s’organiser

Déménager tout ou partie d’une entreprise n’est pas chose aisée. “Les employés peuvent avoir l’air gris”, admet le fondateur de la Sofime. Quelques règles d’or que les patrons doivent respecter : les informer très en amont de leurs choix, les expliquer avant tout, les justifier, et laisser le temps aux salariés de digérer l’actualité. Nous allons procéder étape par étape. Préparez l’atterrissage en trouvant de nouvelles installations adaptées et confortables, en laissant le personnel découvrir la région, en établissant un cahier des charges et une planification en profondeur, et en nommant un coordinateur mobile.

Deux sites utiles aux professionnels : sedomicilier.fr ou actualités-bureaux-commerce.seloger.com.