Mort de Magari Brandin : les parents de Jérôme Gaillard libérés


N.-É.Nous avons appris samedi du parquet que Jean Gaillard, les parents de Jérôme Gaillard, le mari d’Onyk et Magali Brandin, ont été libérés. Le couple a été accusé de complicité avec leur fils, qui a avoué le meurtre de sa femme il y a trois semaines avant de se suicider. Les deux individus ont été “mis sous contrôle judiciaire”, a déclaré à l’Agence France-Presse le procureur de Rennes Philippe Astruc, ne voulant pas révéler les détails des contrôles. “Ils sont sortis de prison mercredi”, a déclaré à l’AFP un autre magistrat.

Jérôme Gaillard s’est pendu à la prison de Vuzin Le Coque près de Rennes du 31 octobre au 1er novembre. Il a admis que sa femme, une éducatrice spécialisée de 42 ans, avait été tuée avec une batte de baseball qui l’avait quitté il y a quelques mois. Il est détenu avant le procès depuis le 21 mars. Le corps de Magari Brandin a été retrouvé dans une forêt à quelques kilomètres de la maison de son mari en mars, plus d’un mois après sa disparition le 11 février. Le corps a été localisé sur la pancarte d’un mari qui a avoué l’avoir tuée dans le contexte d’un incroyable « complot criminel » impliquant un meurtrier géorgien.

Jérôme Gaillard trompé par trois Géorgiens

Le couple en instance de divorce avait quatre enfants, 4, 7, 12 et 14 ans au moment des faits. Magari Brandin a quitté son mari en septembre 2020. Les parents de Jérôme Gaillard, 72 et 75 ans, sont des paysans retraités sans casier judiciaire et accusés de tentative de meurtre par leur conjoint et de meurtre par leur conjoint. Ils ont admis avoir aidé leur dernier fils dans son projet criminel. Ils ont dit que l’autre fils avait été dévasté en s’étant suicidé pendant le processus de divorce il y a 10 ans.

Lire à nouveauLa mort de Magari Brandin : Le meurtre que son mari a écrit dans le scénario ?

Mère Monique Gaillard a déclaré avoir versé de l’argent pour aider financièrement son fils, sachant que cette somme pourrait être utilisée pour mener à bien ce projet criminel. En particulier, le père a offert un alibi à son fils.

Trois Géorgiens, dont une femme auteur présumée d’une tentative d’extorsion de fonds à Jérôme Gaillard, ont également été inculpés de tentative d’extorsion par un gang organisé. Ils avaient un dossier indiquant que le mari avait déclaré qu’il avait l’intention de tuer sa femme. Jérôme Gaillard avait remis aux Géorgiens qui l’avaient “trompé” 20.000 euros avant “d’agir seul”, a indiqué le procureur de Renne.