Mort de Rémi Freis : un pays condamné à indemniser la famille

“”Sensibilisation à la responsabilité minimale« Nous avons répondu à Claire Dujardin, avocate de la famille Milling, qui a été pour la dernière fois renvoyée pénalement par la Cour de cassation en mars dernier.

Le tribunal administratif de Toulouse a déclaré :Dédommager la responsabilité civile du pays pour le décès de Rémi Fraisse après intervention des forces de l’ordre lors d’une manifestation sur le chantier du projet de barrage de Sivens, et les ayants droit des victimes de préjudice moral totalisant jusqu’à 46 400 €.“, selon un communiqué publié jeudi.

“”C’est une victoire importante et une étape nécessaire dans la bataille de la famille de Rémi, qui n’a jamais cessé de rechercher la vérité et la justice.Pour la première fois, l’État est critiqué dans le cadre d’activités répressives menées par la gendarmerie qui ont causé la mort d’une personne.“, a ajouté MeDujardin.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

–État “Responsabilité civile“-

Les parents de Rémi Fraisse ont également porté la procédure devant la Cour européenne des droits de l’homme, espérant que la France sera accusée.

Le 26 octobre 2014, un botaniste a été tué par l’explosion d’une grenade agressive de type OF-F1 tirée par une gendarmerie mobile lors d’un violent affrontement sur le site de la rizière controversée de Sivens Reservoir.

Quelques jours après sa mort, le gouvernement a mis fin à l’utilisation de ces grenades par la police et les a totalement interdites des mois plus tard.

Tribunal administratif “Responsabilité nationale reconnue sans négligence« D’après le communiqué, il s’appuie sur le code de la sécurité intérieure article L.211-10.

Dans cet article, l’État ditNous sommes responsables des dommages et préjudices résultant de crimes et délits commis contre des personnes ou des biens par des rassemblements armés ou non armés ou des rassemblements par la force publique ou la violence.“.

Le tribunal a également déclaré,A découvert la fausse imprudence commise par les victimes, y compris l’exemption partielle de la nation qui en est responsable“.

-Cour de justice européenne-

“”Mais derrière cette accusation se cache un déni clair de la réalité.“Je blâme et présume un avocat de la famille.”obscène“Ce que le tribunal administratif retient de cette manière”Négligence commise par les victimes pour exonérer la responsabilité de l’État jusqu’à 20 %“.

Les avocats regrettent également que le tribunal ait refusé de blâmer l’État pour l’utilisation de grenades offensives.Cette arme est extrêmement dangereuse et même si la grenade est retirée après cet incident, il ne peut pas être permis qu’elle ait été utilisée contre des civils.“.

Le tribunal a également rejeté la possibilité d’une négligence de l’État concernant la fusillade.En dehors du cadre réglementaire, des grenades ont été tirées dans l’obscurité dans des zones où des personnes se déplaçaient, selon les avocats.“.

Pour Arié Alimi, l’avocat du père d’un jeune militant écologiste, “Les tribunaux pénaux et administratifs ne veulent pas admettre la négligence de l’État et du genre. Par conséquent, la Cour européenne des droits de l’homme, qui a déjà été confisquée, se prononce sur cette procédure.“.

Genderm, qui a tiré la grenade, n’a pas été inculpé. En 2018, il a bénéficié du licenciement. Cela a été confirmé par la cour d’appel de Toulouse en 2020 et par la Cour de cassation en mars 2021.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

“”Par conséquent, la famille continue de se battre pour l’honneur de Rémi et de toutes les victimes des violences nationales.« J’en conclus que c’est Dujardin.


avis

Chronique

Christoph Donner.Christoph Donner

Chronique

Nicolas Buzou (P. CHAGNON / COCKTAIL SANTÉ)Nicolas Buzo

Journal libéral

Neuilly-sur-Seine, France, 18 novembre 2021, portrait de l'homme politique français Alain Madran. Il a servi trois ministres entre 1986 et 1995 et s'est présenté sous l'étiquette de démocratie libérale aux élections présidentielles de 2002.Alain Madelin

Chronique

Frédéric Filloux est chroniqueur à L'Express et rédacteur en chef de Monday Note.Frédéric Phillow