Netflix : “Angel” nous parle des anges


Hanuna “l’a mise à la porte”

EEn 2019, Angel tombera amoureux de la comédienne Marie Papillon. Elle comprend qu’elle est bisexuelle. Elle n’a pas le temps d’intégrer (ou d’informer ses parents) cette information. Publique Publiez une photo d’un couple s’embrassant, se tenant la main et marchant dans la rue.Pour ne rien arranger, Cyril Hanuna se gargarise d’informations lors de son émission. Ne touche pas à ma télé La veille de la diffusion de la photo. “Hanuna m’a aidée. Il a été la première personne à avoir dit que j’étais avec une femme”, dit-elle en colère dans le documentaire. « Ce que je vois m’a été volé. J’ai réalisé que j’étais bisexuelle et ça s’est compliqué assez tard. J’aurais mieux fait de choisir ce moment. » Angel a été insulté par des centaines de réseaux sociaux en 2018 avec la chanson « Yourqueen » ( sur l’album) Broll (Sortie en octobre de la même année), la chanteuse évoquait le charme pour une autre femme et le lourd regard social qui l’accompagne : “Mais tu veux qu’elle soit ta reine ce soir / deux reines. Même c n’est pas très acceptable / mais tu le fais alors comme elle devient ta reine ce soir / tu es un roi, tu t’en fous, ce n’est pas ce que tu aimes. “”

Playboy A posté sa nudité sans son consentement

Son premier single, Murphy’s Law, est sorti fin 2017. Dans le clip, elle a retrouvé une jeune artiste belge, Charlotte Abramow. C’est sa première réalisation… mais la vidéo est intéressante, pop et a une touche unique. Elle a été jouée des millions de fois sur YouTube. Pas mal pour un chanteur indépendant dont le manager est une ancienne baby-sitter. Playboy Ensuite, contactez-la et couvrez-la. « Ils veulent recréer leur image. Ils m’expliquent que la prochaine édition de leur magazine sera centrée sur le féminisme, la voix féminine, et ce n’est plus sexuel. Je le ferai », avoue-t-elle. Angela accepte, mais refuse catégoriquement d’utiliser l’une des images qui a un poivron rouge devant sa poitrine. C’est parce que sa bouche rouge et son attitude sont trop attirantes. Malheureusement, c’est un cliché utilisé dans les magazines, et tous les tabloïds belges le reprennent en disant que la fille de Lawrence Bibaud (l’actrice de sa mère) pose nue.Oui…Angel est brisé. Elle pleure pendant des heures et pense à tout abandonner. D’une certaine manière, elle était vue comme autre chose qu’une poupée blonde et sexy… ça m’a manqué. Depuis, elle contrôle son image de manière presque pathologique.

Ce qu’elle doit à un célèbre rappeur

Angel, étudiante en jazz, fait une petite vidéo d’elle en train de chanter sur Instagram. Elle est belle, mais elle ne joue pas avec. Au contraire, elle joue avec son physique, fronce les sourcils, plaisante, rote devant la caméra… une manière de se tenir à l’écart des futurs publics et de se protéger des critiques. Découvert à Damso, l’étoile montante du rap belge produit par Buba, il propose de jouer du clavier lors d’un concert et de jouer la première partie. Elle ne fait pas de rap, mais de la pop française… mais Damso marche comme un charme. Il adore la reprise de “Bruxelles” de Dick Annegal et veut la sauvegarder. C’est encore plus dur de convaincre ses fans. Lorsqu’elle monte sur scène pour la première fois, elle est huée par 2000 personnes. Elle est insupportablement humiliée. Dans les coulisses, Damso n’est pas au courant des épreuves dans lesquelles ses disciples ont vécu. Il publie un message de soutien sur les réseaux sociaux et demande au public de le féliciter. Réalisant que cette chance ne réapparaîtra peut-être pas, le lendemain Angel ravale sa fierté et revient sur scène. Il ne s’effondrera pas. Et cette fois, c’est une victoire.

Angèle, Brice VDH et Sébastien Rensonnet (sortie le 26 novembre sur Netflix)