Netflix lance Taylor Kitsch dans le drame opioïde « Painkiller » – The Hollywood Reporter

by Oliver Carr | Last Updated: October 4, 2021

Taylor Kitsch a rejoint le casting du drame sur la crise des opioïdes de Netflix Anti douleur.

Les Waco et Les lumières du vendredi soir star est l’un des huit acteurs à monter à bord de la série des showrunners Micah Fitzerman-Blue et Noah Harpster (Une belle journée dans le quartier) et le producteur exécutif de Narcos Eric Newman. John Ales, Sam Anderson, Carolina Bartczak, Jack Mulhern, Ana Cruz Kayne, Ron Lea et Tyler Ritter ont également rejoint la série.

Le casting précédemment annoncé de la série comprend Uzo Aduba, Matthew Broderick, West Duchovny, Dina Shihabi et John Rothman.

Anti douleur est une réunion de Kitsch et du réalisateur et producteur exécutif Peter Berg. Les deux ont travaillé ensemble sur Les lumières du vendredi soir et Bataille navale.

Anti douleur dramatisera les origines de la crise des opioïdes en mettant l’accent sur le fabricant d’Oxycontin Purdue Pharma. Le spectacle est basé sur celui de Patrick Radden Keefe New yorkais article « The Family That Built an Empire of Pain » et le livre de Barry Meier Pain Killer: Un empire de tromperie et l’origine de l’épidémie d’opioïdes en Amérique.

Kitsch incarnera Glen Kryger, un père de famille travailleur dont la vie est bouleversée lorsqu’il subit une blessure. Alès (Euphorie) joue Gregory Fitzgibbons, un médecin de Virginie-Occidentale rurale. Anderson (Perdu) incarne le copropriétaire de Purdue Pharma, Raymond Sackler. Bartczak (Jeu le plus dangereux) joue la femme de Glen, Lily Kryger. Mulhern (Jument d’Easttown) jouera le beau-fils de Glen, Tyler. Kayne incarne Brianna Ortiz, une jeune avocate ambitieuse. Léa (Orphelin noir) jouera Bill Havens, un avocat chevronné. Ritter (Retour à la maison) joue le procureur américain John Brownlee.

Newman, qui a un accord global avec Netflix, produit avec Fitzerman-Blue et Harpster, Berg, Alex Gibney (Le crime du siècle) et Keefe. Meier est consultant.