New York autorise les étrangers à voter aux élections locales


LLe conseil municipal de New York a adopté jeudi 9 décembre un projet de loi autorisant les étrangers à voter aux élections locales, ce qui en fait la première grande ville des États-Unis à prendre de telles mesures. Cette méthode a été adoptée avec 33 voix pour (14 voix, 2 abstentions) et a permis de vivre à New York et d’être un “résident permanent légal” sans citoyenneté américaine et de “travailler aux États-Unis”. ” participer”. Selon son titre, aux élections locales. »

Plusieurs démocrates élus par le conseil municipal ont salué des votes “historiques”, ainsi que des associations de défense des droits des immigrés. Cette mesure pourrait toucher environ 1 million d’étrangers vivant à New York sur un total de 9 millions d’habitants. Pôle démocratique et progressiste, la capitale culturelle et économique de l’Est des États-Unis a adopté cette mesure lors de débats répétés aux États-Unis sur l’accès au vote pour la minorité.

Plusieurs États américains ont travaillé ces derniers mois pour adopter une législation visant à limiter ces droits de vote en utilisant des allégations de fraude infondées lors de l’élection présidentielle de 2020. A la fin de son mandat, le maire démocrate de New York Bill de Blasio, assurant qu’il ne s’y opposerait pas, se permettrait de voter pour les étrangers dans l’autorité légale de la ville sur l’Etat de New York. Si elle est appliquée, la mesure pourrait entrer en vigueur début 2023.

Lire à nouveauGerard Arrow-Quel est l’avenir de New York ?