Nicolas Hulot : “Il n’y aura jamais de procès”, assure son avocat.


NS’L’onde de choc ne faiblit pas. La polémique sur Nicolas Hulot perdure depuis la diffusion du reportage de l’envoyé spécial sur France 2, jeudi 25 novembre. Plusieurs femmes, dont des mineures au moment des faits allégués, ont accusé l’ex-ministre de l’Environnement de viols et d’agressions sexuelles. Des enquêtes préliminaires sont en cours, notamment pour déterminer les délais de prescription. Selon Me Jacqueline Laffont, avocate de Nicolas Hulot, BFMTV Le samedi matin 27 novembre, “Je ne pécherai jamais car il n’y a jamais de procès”.

Dans son interview, Me Jacqueline Laffont a insisté sur la prescription factuelle et accusé “Media Lynch” et l’enquête de l’animatrice sur l’émission d’Élise Lucet contre l’ex-ministre de la Transition écologique. “Ce n’est pas une enquête contradictoire, car Nicolas Hulot n’a trouvé personne au cours d’une enquête de quatre ans pour dire qu’ils ne pouvaient pas gérer ces faits”, a-t-elle déclaré. Elle a également pointé du doigt une conversation enregistrée par Ellis Russet à l’insu de Nicolas Hulot.

“La vérité d’hier n’est pas la vérité d’aujourd’hui”

Etant donné que la prescription est enregistrée, Me Jacqueline Laffont s’est également demandé : “Avez-vous le droit de détruire des hommes dont le jugement est interdit par la loi ?” “”

Selon elle, les témoignages des victimes présumées doivent être analysés avec le recul imposé par le temps. “Tout remonte à 30 ans. La vérité d’hier n’est pas la vérité d’aujourd’hui. […] Nicolas Hulot affirme qu’elle ne voulait pas forcer une femme. “”

Mercredi 24 novembre, l’ancien ministre de la Transition des écosystèmes était déjà aux commandes en amont de la diffusion de l’étude.Correspondant.. Il a rejeté toutes les accusations de viol et d’agression sexuelle. Et il a été décidé d’annoncer son dernier retrait de la vie publique.


L’équipe éditoriale vous conseillera