Novak Djokovic de nouveau détenu en Australie

Il était de nouveau verrouillé. Novak Djokovic a été renvoyé en détention par l’exécutif samedi après que son visa a été annulé à deux reprises par le gouvernement australien la veille, et des documents judiciaires contiennent la décision du tribunal sur sa procédure.

La présence de Djokovic en Australie, qui n’a pas été vacciné contre le Covid-19, “pourrait favoriser des sentiments d’opposition à la vaccination”, ont estimé des responsables australiens, les Serbes devraient être expulsés du pays, estimant à partir d’une brève explication remise à la justice. Lors d’une audience devant le juge vendredi, un représentant du gouvernement australien a déclaré qu’un joueur de 34 ans ne serait pas expulsé à la frontière avant que la justice n’ait statué de manière décisive sur sa demande d’empêcher son expulsion. Cependant, il a averti que Djokovic devrait attendre cette décision en détention administrative.

À la demande du juge Melbourne vendredi, l’avocat du joueur de tennis a été confisqué en premier lieu, et la justice fédérale australienne est actuellement en charge de l’affaire. Les défenseurs de Djokovic ont estimé que ce changement de tribunal risquait de retarder le processus.

Djokovic a admis avoir mal tapé sa déclaration d’entrée en Australie et n’avoir pas respecté les règles de quarantaine après un test positif au Covid-19 en décembre. “Noor” a été renvoyé et mis en prison à son arrivée à Melbourne le 5 janvier. Cependant, son avocat a obtenu du juge le 10 janvier qu’il récupère son visa et ordonne sa libération immédiate.

Cependant, le ministre de l’Immigration Alex Hawke, à sa discrétion sur cette question, a annulé vendredi le visa de Djokovic “pour la santé et l’ordre public et la morale”. Le joueur de 34 ans visait le 10e titre à l’Open d’Australie à partir de lundi et visait une 21e victoire record en Grand Chelem.