Nucléaire : l’Iran doit remplir ses obligations « sans délai »


N.-É.Le 29 novembre, Emmanuel Macron a rencontré son homologue iranien, Evler Himleishi. Selon l’Elysée, le président français a une nouvelle fois appelé Téhéran à s’impliquer “de manière constructive” dans les négociations sur le nucléaire iranien, qui ont repris lundi.

Le chef de l’Etat rappelle que le but de Paris est que l’Iran “devienne pleinement respectueux de toutes les promesses” du JCPOA et que “les Etats-Unis reviendront à l’accord” et utilise l’acronyme anglais et a désigné le président. Signé en 2015, l’accord nucléaire laissé par les États-Unis trois ans plus tard

Lire à nouveauL’horizon autour du programme nucléaire iranien s’assombrit

« Retour rapide à l’accord »

Dans un entretien téléphonique confirmé par les médias iraniens, Emmanuel Macron a fait valoir que l’Iran doit s’impliquer “de manière constructive” dans ce sens afin que l’échange permette un “retour rapide à l’accord”. Téhéran respecte toutes ses promesses et obligations envers l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) et revient « sans délai » « pour reprendre rapidement une coopération qui permet à l’Agence internationale de l’énergie atomique de remplir pleinement sa mission. » Doit être », a déclaré Emmanuel Macron. Le président conservateur iranien.

Après une pause de cinq mois, les négociateurs seront lundi à Vienne pendant plus de deux heures dans un climat jugé « positif », même s’il reste encore de nombreux obstacles pour relancer rapidement l’accord international de 2015. Je me suis réuni. Le diplomate européen Enrique Mora, qui dirige les négociations, a déclaré dans les prochains jours “un sentiment d’urgence pour relancer l’accord de 2015”.


L’équipe éditoriale vous conseillera