OL-OM arrêté : Peyer porte plainte et va voir un médecin du travail

Dimitri Payet a choisi de porter plainte au lendemain de l’attentat du Groupama Stadium dimanche soir. Victime d’une bouteille d’eau jetée dans un temple par un individu de 32 ans interpellé, il est soutenu dans sa démarche par l’OM, ​​qui deviendra partie civile dans une enquête ouverte par le parquet de la République.

Le meneur de jeu s’est rendu au QG lundi à midi, mais ne s’est pas entraîné avec ses coéquipiers.L’ancien International Tricolor consulte un médecin du travail, selon les informations de RMC sport, A la demande du procureur de la République. Ce dernier doit évaluer les résultats psychologiques et éventuellement physiques du joueur. Les informations sur d’éventuelles pannes n’ont pas encore été exclues.

Suspendu contre l’Europa League Galatasaray à Istanbul jeudi soir, il a pu disputer son prochain match de Ligue 1 contre Troyes à domicile dimanche soir.

Déjà victime d’un jet de projectile sur l’Allianz Riviera à la mi-août, il était en mesure d’éviter ce type de débordement. Avant Classico contre le PSG, il cherchait le calme dans une vidéo publiée sur son réseau social.

Dans ce cadre, l’Olympique Lyonnais a également déposé une plainte contre un individu et a annoncé qu’il était devenu partie civile dans la suite de la procédure contre cet acte qu’il a qualifié d’« isolé ». En attendant, la LFP vient d’autoriser des Rhodoniens à un match privé par mesure de précaution. Le verdict sera rendu le 8 décembre à l’issue de l’enquête.