OL-OM : Détention policière de longue durée d’un suspect qui a jeté une bouteille

La détention d’un suspect qui a jeté une bouteille en plastique sur la tête de Dimitri Payet dimanche soir à Lyon Marseille a été prolongée ce lundi soir. A 14h00 mardi, devant la salle 14 du tribunal correctionnel de Lyon, l’intéressé sera déféré au parquet pour sa décision.

Selon nos informations, il s’agit d’un homme de 32 ans qui n’est pas connu pour être un super supporter et qui est inconnu des forces de l’ordre. Il a été interpellé à la barre en cinq minutes et a directement reconnu ses gestes lors de la garde à vue.

Les trois autres ont également été interpellés par la police en lien avec l’incident qui a secoué le football français pendant 24 heures. Les deux ont été libérés parce qu’il n’y avait aucune preuve pour les relier au fait qu’ils possédaient la fumée de l’accusé. La troisième mineure est jugée par un juge des enfants de Bourg-en-Bress compétent pour son lieu de résidence du fait qu’elle possède de la fumée.

Peyer a porté plainte

Dimanche, la 14e journée du match phare de Lyon s’est achevée au stade du Parc Olympique. Après qu’une bouteille lui ait été lancée dans la tête alors que le milieu de terrain marseillais s’apprêtait à franchir un cap, il a joué cinq minutes puis a été interrompu et la rencontre n’a pas repris. Et cela a provoqué deux heures de ping-pong incroyable entre les arbitres de la Ligue (LFP), du Rhône, et la gestion des faits.

Peyer, qui était au centre d’entraînement de l’OM Commandry mais ne s’est pas entraîné lundi, a choisi de porter plainte le lendemain de l’attentat. Il est soutenu dans sa démarche par l’OM, ​​qui sera le Parti citoyen de l’enquête initiée par le procureur de la République de Lyon.

Le volet “sportif” de l’affaire était en cours d’instruction le 8 décembre devant la commission de discipline de la LFP, avec une audience totalement privée à titre conservatoire contre Lyon.