OL-OM : Un nouvel épisode de la (trop) longue liste d’incidents en Ligue 1 cette saison

C’est une image qui devient presque commune. Jouez quand Dimitri Payet heurte une bouteille d’eau lancée dans sa tête sur un corner à la cinquième minute de l’accrochage entre l’Olympique Lyonnais et l’Olympique de Marseille. L’annonceur avait déjà appelé à l’ordre des supporters du Groupe Ama Stadium il y a quelques secondes, mais l’arbitre lors de la rencontre a décidé de demander au joueur de regagner les vestiaires. Le match sera annulé et une réunion de crise se tiendra dans le stade du lien entre les dirigeants des deux clubs pour prendre une décision. Après presque deux heures de négociations, le match sera complètement interrompu.

Incident dès le premier jour

Le premier incident de la saison se produit lors de la première journée de championnat lors du match entre Marseille et Montpellier. Des bouteilles et des tasses ont été jetées et le match a été interrompu pendant environ 10 minutes.

Nice-OM LFP Action Disciplinaire Intervention

Deux semaines plus tard, un nouvel incident se produisait sur l’Allianz Riviera lors d’une rencontre entre l’OGC Nice et l’Olympique de Marseille. Là encore, les jets de bouteilles ont visé Dimitri Payet, qui avait dégénéré en invasion terrestre.

Le match a ensuite été interrompu par une décision de la commission de discipline de la LFP et finalement rejoué dans un lieu neutre et dans une salle fermée. Il a également sanctionné Nice Club pour des points perdus et trois matchs à huis clos. Albalogon Zares et Dimitri Payet ont été suspendus pour deux matchs.

Affrontement entre supporters du Nord

Dans la foulée de ces décisions, des affrontements entre supporters polluent le North Derby. Les supporters rémois envahissent le terrain et combattent Lille Park. L’Action Disciplinaire a de nouveau pris des sanctions. Pause des points de pénalité pour deux équipes, deux matchs à domicile dans une salle fermée dans l’objectif, et fermeture temporaire du parking des visiteurs à Lille.

Coup d’envoi retardé à Saint-Etienne

Déjà touché par l’incident contre l’OM à domicile, Angers était au centre d’un nouvel épisode au stade Geoffroy fin octobre. Le match a commencé une heure plus tard en raison de l’invasion de la pelouse des Ultras, qui a tiré des roquettes et de la fumée et endommagé le filet du but. La Commission a décidé de sanctionner les Verts pour un match à huis clos, deux matchs à l’extérieur sans supporters et la clôture des deux prochains tours de match à domicile.

Dimanche soir, la LFP a immédiatement condamné l’attentat contre Dimitri Payet. L’instance d’action disciplinaire doit se réunir lundi pour déterminer de nouvelles sanctions. Cette dernière pourrait être plus robuste que la précédente pour assurer que ce phénomène d’incident qui sévit dans le Championnat de France soit réprimé.