“On touche à la généalogie de mes parents !” : Brigitte Macron réagit aux rumeurs selon lesquelles elle serait un homme

“Si je ne fais rien alors que je suis contre le harcèlement depuis quatre ans, je ne peux pas l’entendre.” Quelques semaines après que des rumeurs ont assuré qu’elle était un homme et que ses plaintes ont été annoncées, Brigitte Macron reviendra sur RTL au sujet de ces attentats ce vendredi matin. La Première dame explique qu’elle l’a d’abord vu un peu dans une loi. »

Jusqu’à ce qu’elle se rende compte que ses détracteurs ont commencé à modifier des informations sur des sites de généalogie en ligne pour prouver qu’elle est bien son frère. “Ils ont changé mon arbre généalogique”, regrette-t-elle avant de se rebeller. « Là, on touche à la généalogie de mes parents, et c’est impossible là ! » »

Selon Brigitte Macron, c’est la “femelle”, “l’expéditeur qui me traque depuis longtemps”, qui a lancé ces rumeurs sur les réseaux sociaux, avec l’aide d’un avocat spécialisé dans ce dossier. débarrasser. Elle explique aussi s’indigner contre “les gens qui relaient et amplifient” et “les gens qui hébergent” ces propos.

En décembre dernier, l’épouse d’Emmanuel Macron expliquait qu’elle souhaitait porter plainte concernant ces allégations.

” Que font les autres ?

Interrogée sur TF1 il y a deux jours, Brigitte Macron avait déjà démenti ces rumeurs. »»

Ensuite, j’ai élaboré sur le processus requis pour déposer une plainte. “J’ai besoin d’une capture d’écran. Tous les commentaires sont rapportés. C’est un peu long. Certains diffusent, certains diffusent, certains hébergent, certains doivent ratisser large. Je suis expérimenté. J’ai passé cinq jours et demi avec un bon Si cela arrivait à (d’autres) personnes, comment feraient-elles ? »»