Ouganda : une capitale hautement sûre au lendemain d’un double attentat suicide

Deux attentats par trois kamikazes ont eu lieu mardi matin, toutes les trois minutes, d’abord à un poste de contrôle près de la préfecture de police puis dans le quartier des affaires de la capitale ougandaise près de la rizière du Congrès.

“”Sécurité accrue dans et autour de Kampara pour garantir que les résidents sont à l’abri des dommages“Un porte-parole de la police métropolitaine de Kampala comme Owoyesigyire a demandé mercredi à l’AFP des encouragements”.La menace est réelle et sérieuse, le public doit donc être vigilant“.

De nombreux policiers et militaires armés sont apparus à Kampara mercredi matin, et des postes de contrôle ont été installés sur des axes spécifiques, provoquant des embouteillages, ont indiqué des journalistes de l’AFP.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Dans le quartier des affaires, certaines rues étaient fermées et certaines agences gouvernementales n’étaient pas ouvertes au public.

Les enquêteurs ont continué d’enquêter sur les lieux de l’attaque, tuant au moins trois personnes et en blessant 33, selon la police.

Certains habitants se sont montrés méfiants, évitant de se déplacer dans la capitale.

“”Je ne suis pas allé travailler aujourd’hui à cause de l’attaque d’hier“Sylvia Nabkeela, une mère de 31 ans travaillant dans un centre commercial à Kampara, a déclaré à l’AFP.

“”J’ai temporairement quitté mon emploi pour m’occuper de mon enfant jusqu’à ce que je puisse aller travailler en toute sécurité“, Elle a ajouté.

La police a déclaré que l’attaque de mardiGroupe local lié à ADF« Les Forces démocratiques alliées, nées en Ouganda et opérant dans la partie orientale de la République démocratique du Congo (RDC) voisine, se sont rebellées avant que l’EI ne les revendique dans la soirée.

Depuis avril 2019, certaines attaques des ADF ont été revendiquées par ISIS, et ISIS a appelé ce groupe “République centrafricaine“(Iscap en anglais).

Le double attentat à la bombe est le deuxième attentat meurtrier à Kampara revendiqué par l’Etat islamique en quelques semaines après avoir tué une serveuse dans un restaurant de Kampara le 23 octobre et en a blessé plusieurs.

Deux jours plus tard, un kamikaze dans un bus près de Kampara a fait un nombre indéterminé de blessés sans réclamation.

Après cela, les autorités ougandaises ont déclaré : “Connexion de haut niveau« Entre les deux attaques qu’ils ont attribuées aux ADF.

Le 8 octobre, Iscap a également revendiqué le bombardement du poste de police de Kampara, mais les victimes étaient inconnues.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

strs-sva / ayv /


avis

Chronique

Nicolas Buzou (P. CHAGNON / COCKTAIL SANTÉ)Nicolas Buzo

Chronique

Portrait d'Albert Moukheiber, 8 janvier 2020, Paris, France.Par Albert Moukheiber

Chronique

David Babeles

Le groupe de réflexion L’Express

Le dernier réacteur français a été lancé en 2004.Cécile Maisonneuve est Senior Fellow de l’Institut Montaigne et Conseillère au Centre Énergie et Climat de l’IFRI.