Pass Santé, Pension… Ce qu’il faut retenir du Discours d’Emmanuel Macron

Emmanuel Macron s’est adressé solennellement aux Français mardi à 20 heures, la neuvième fois depuis le début de la crise du Covid, vantant les rappels de vaccins face à la reprise épidémique et discutant des priorités de fin d’épidémie. .. Période de l’année.

  • Maintenir un parcours de santé soumis à des doses de rappel au-delà de 65 ans

Le chef de l’Etat a décidé comment prendre le plus urgent, les Français (65 ans et plus, aidants, victimes d’obésité et comorbides) qui sont éligibles à une troisième dose pour franchir le pas. Emmanuel Macron a annoncé dans une allocution télévisée qu’il ajusterait le maintien du parcours de santé des personnes de plus de 65 ans aux doses de rappel. Cette mesure entrera en vigueur le 15 décembre.

  • Campagne de rappel prolongée à partir de 50 ans

Une nouvelle étape de la campagne de rappel débutera également début décembre. Cette fois, nous ciblons les utilisateurs âgés de 50 à 64 ans et plus. Emmanuel Macron en a profité pour encourager 6 millions de Français éligibles qui n’ont même pas reçu de sérum.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Alors que des études montrent que le nombre quotidien de cas augmente et que le vaccin devient moins efficace après 6 mois, les dirigeants s’attendent à ce que l’immunité de rappel évite une nouvelle vague. A ce stade, seulement 3,4 millions des 7,7 millions de personnes éligibles ont été revaccinées. Cependant, l’imminence de ce discours présidentiel a stimulé la demande de rendez-vous pour la vaccination. Lundi, plus de 97 000 emplacements étaient réservés pour une troisième dose de Doctolib. C’est plus du double de la moyenne des dernières semaines. Cette dynamique devrait se confirmer cette semaine.

  • La réforme des retraites mise à part

Emmanuel Macron a parlé de divers projets en cours pendant environ 15 minutes. Le prêt garanti par l’État, qui a été mis en place pour soutenir les entreprises en cas de crise sanitaire, sera prolongé jusqu’en juin 2022 après l’annonce du ministre de l’Économie Bruno Le Mer lundi, a confirmé le président.

La réforme controversée de l’assurance-chômage a reçu de nombreuses critiques de la part de la gauche et des syndicats et se poursuivra. “Une nouvelle phase débute le 1er décembre. Il faut avoir travaillé au moins 6 mois au cours des deux dernières années pour percevoir une indemnité”, a-t-il précisé. Les allocations pour ceux qui “ne font pas preuve d’une recherche active d’emploi et d’une acceptation raisonnable des emplois” peuvent être suspendues, selon le chef de l’Etat.

Cependant, le vaste projet de réforme des retraites “n’a pas rempli les conditions pour reprendre”. Cependant, le président a déclaré qu’il prendrait une “décision claire” sur les retraites à partir de 2022. Cependant, il a déjà prévenu qu’il devait « travailler plus longtemps » en « repoussant l’âge légal » de départ. Emmanuel Macron a réitéré sa promesse que “la pension ne peut être inférieure à 1000 euros”. Il évoque également la possibilité de “retraiter progressivement et d’accumuler des droits plus rapidement pour ceux qui le souhaitent” et “d’encourager le travail au-delà de l’âge légal pour ceux qui le font”.

  • Construction d’un nouveau réacteur

Au cœur des récentes hausses de prix et de l’actualité de la COP26, l’hôte de l’Elysée Palais de l’Énergie, un tout autre thème, a finalement annoncé que la France y construirait un nouveau réacteur. L’objectif est de « garantir l’indépendance énergétique » du pays tout en poursuivant « le développement des énergies renouvelables ».

La France, qui tire l’essentiel de son électricité d’origine nucléaire, ne construit actuellement qu’un seul réacteur nucléaire de nouvelle génération, l’EPR de Flamanville (EDF), lancé en 2007, mais pas encore achevé.

Application L’Express

Analyse et décryptage du suivi où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

La France envisage de construire six EPR supplémentaires et EDF a déposé au printemps un dossier auprès du gouvernement sur la faisabilité et les modalités d’un tel programme. Le président Macron a également récemment annoncé un investissement dans un futur projet de petit réacteur (SMR).


avis

Chronique

SharmaniAbnoussé Shalmani

Chronique

Christoph Donner, écrivain.Christoph Donner

Chronique

Nicolas Bouzou, économiste et essayiste, est le fondateur et directeur du cabinet de conseil Asterès.Nicolas Buzo

Chronique

Abnoussé Shalmani