Pêche : nouvelle escalade, Londres rejette la date limite fixée par Bruxelles

“”Ne jamais fixer de date limiteUn porte-parole du Premier ministre britannique Boris Johnson a déclaré jeudi soir :Ils en ont réparé un, mais ce n’est pas ce sur quoi nous travaillons“.

Quelques minutes plus tard, le président français Emmanuel Macron commentait tous les sujets du désaccord avec Londres (pêche, immigration, défense) : “Je veux vraiment un gouvernement qui veut juste travailler avec nous de bonne foi“, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

Plus tôt dans la journée, le ministre français de la Mer avait appelé à un arbitrage au niveau européen si la France n’avait pas obtenu tous les permis de pêche encore requis d’ici vendredi soir.Vers les procédures“.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Onze mois après l’accord commercial post-Brexit, a déclaré la France, alors que les négociations marathon se poursuivaient.Paresse“La Commission européenne, et elle a dû donner une date limite à Londres.10 décembre“.

La patience des pêcheurs français a atteint ses limites, a déclaré jeudi la ministre française Annick Girardin lors d’une audition au Sénat.

Elle a promis de demander une réunion du Conseil de partenariat, censé garantir l’application de l’accord post-Brexit, faute de licences d’ici vendredi soir.

“”C’est aussi le lieu où les sanctions peuvent être décidées», a-t-elle précisé et ajouté : «Si des poursuites et des mesures de rétorsion sont mises en œuvre, c’est la Commission qui les met en œuvre.“.

La France a obtenu 1004 licences de pêche post-Brexit.Toujours en attente 104», selon le ministère de la Mer.

En vertu d’un accord signé entre Londres et Bruxelles fin 2020, les pêcheurs européens peuvent continuer à travailler dans les eaux britanniques s’ils peuvent prouver qu’ils y pêchaient auparavant. Cependant, la France et le Royaume-Uni discutent de la nature et de la portée des pièces justificatives fournies.

-“”Opération d’extension“-

Tout en saluant à nouveau le travail constructif réalisé à Guernesey, île anglo-normande, qui a délivré une quarantaine de permis début décembre, le ministre a déclaré : «Opération prolongée“11 mois après la signature de l’accord, depuis le Royaume-Uni.

Actuellement, le nombre maximum de licences françaises est insuffisant dans la zone des 6-12 milles britanniques.

Les discussions avec Jersey sont également tendues, et Jersey octroie des licences petit à petit.Maintenir la tension“Selon Annick Girardin, Paris attend toujours 51 licences formelles du gouvernement de Saint-Hélier, dont la priorité a été demandée à 10 pêcheurs classés.”Liste rouge« Bien que leurs activités dépendent fortement de l’eau de Jersey, ils ne peuvent plus accéder à l’eau de Jersey.

Le ministre a épargné la Commission européenne et est revenu depuis longtemps au cours des 11 derniers mois.Le président de la République a dû se fâcher“Elle s’est souvenue, considérant qu’elle était à la veille de l’échéance fixée par la Commission à Bruxelles, en France.”Exactement la même ligne“.

Le problème de la pêche est déjà sur la bonne voie face à des conflits à plusieurs reprises. Un pêcheur français a bloqué Jersey en mai dernier, entraînant l’envoi de deux patrouilleurs britanniques. Inflation menacée par les sanctions françaises en octobre. Plus récemment, des pêcheurs français ont bloqué les terminaux portuaires et de fret du tunnel sous la Manche, faisant transiter 25 % des échanges entre la Grande-Bretagne et l’Europe.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Nous promettons que non seulement les problèmes de licence, mais aussi les méthodes de pêche et les problèmes de quotas seront très difficiles. Les pêcheurs français prêts à de nouvelles actions accorderont une attention particulière à la réunion des ministres européens de l’Agriculture et de la Pêche, qui négocieront un quota de capture 2022 dimanche et lundi à Bruxelles.


avis

Chronique

Christoph Donner.Christoph Donner

Journal libéral

"La croissance n'est pas offensante pour ses détracteurs, mais un baromètre de la vitalité et de l'humeur nationales."Considérez Alan Madran.Alain Madelin

Chronique

Un regard sur l'actualité de l'écrivain Christoph Donner.Christoph Donner

Journal libéral

"Un nuage de colère sociale se construit à l'horizon. Nous devons donc agir à la fois pour la France pauvre exclue du travail et pour les travailleurs pauvres qui sont désormais inquiets et étranglés."Alain Madelin