Plus de 200 migrants évacués après l’évacuation des tunnels à Paris

Avant l’aube et sous la pluie, ces personnes, qui ont déployé des tentes dans un tunnel étroit du 19e arrondissement de Paris pendant un mois et demi, ont récupéré leurs affaires et se sont précipitées dans le car. La région de-France, et d’autres régions se dirigeant vers le sud-ouest de la France.

Beaucoup de 233 personnes originaires d’Afrique les ont pris en charge, dont 111 hommes célibataires, 48 ​​familles et 74 mineurs, selon le Français Terre Dasir, qui a coordonné l’administration des autorités.

« La température a déjà baissé depuis quelques semaines, il est donc temps que la situation se résolve.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Ces personnes vivaient surpeuplées dans des situations dramatiques où leur santé était une préoccupation », explique Pierre Mathurin, responsable parisien à l’association Utopia 56, qui vient en aide à ces demandeurs d’asile depuis 45 jours.

“”J’avais peur que ce qui s’est passé à Belsea Camp se reproduise ici“Il souligne à propos de l’attaque au sabre que des immigrés ont été tués dans une autre vie parisienne mercredi.

L’homme a blessé deux immigrés (dont un grièvement blessé) et a été arrêté après avoir dégradé six tentes.

“”Il est temps que le gouvernement reconnaisse les risques auxquels ces personnes sont confrontées dans la rue dans le climat actuel.” ajouta Maturine.

Fin novembre, plus de 300 habitants et militants ont manifesté entre Pré Saint-Gervais (Seine-Saint-Denis) et Paris pour demander un abri pour ces migrants, qui comptaient à l’époque environ 150 personnes vivant dans des tunnels.

Si vous démarrez l’opération le vendredi, “Pendant longtemps“Je suppose que l’adjoint au maire de Paris, qui s’occupe du réfugié Ian Brosat, à cause de cela.”L’encombrement des logements“.

“”Vous avez besoin du premier site d’accueil.En réalité, les allées de rue sont pour la plupart des sas automatiques avec des logements derrière eux.“, pleure-t-il.

Le demandeur d’asile afghan Hyra (pseudonyme), qui était en charge de vendredi, n’a pas dit le contraire : il garantit qu’il s’agit de son 20e refuge.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

“”Sans espoir“Il a marmonné à l’AFP avant de monter dans le bus.”Je connais la situation. Deux semaines plus tard, ils diront la même chose : nous devons sortir“.


avis

Chronique

Christoph Donner.Christoph Donner

Journal libéral

"La croissance n'est pas offensante pour ses détracteurs, mais un baromètre de la vitalité et de l'humeur nationales."Considérez Alan Madran.Alain Madelin

Chronique

Un regard sur l'actualité de l'écrivain Christoph Donner.Christoph Donner

Journal libéral

"Un nuage de colère sociale se construit à l'horizon. Nous devons donc agir à la fois pour la France pauvre exclue du travail et pour les travailleurs pauvres qui sont désormais inquiets et étranglés."Alain Madelin