Police poignardée à Paris : l’agresseur ignorait sa qualité


N.-É.Le parquet de Paris a ouvert dimanche soir une enquête sur l’auteur d’une tentative de meurtre volontaire après une attaque au couteau par un policier inactif. A ce stade, le droit pénal autorise les attaques contre les policiers, afin qu’ils ne conservent pas les qualifications exacerbantes de tentatives faites contre des « personnes de l’autorité publique ». Un jeune casque bleu a refusé de servir comme officier de police après avoir été blessé, selon un rapport du siège de la police, qui avait un employé blessé.

Cinq jeunes hommes déambulent dans le centre commercial Italian 2 (Paris 13) en fin d’après-midi de dimanche pendant que l’homme et ses compagnes s’embrassente) les a ennuyés. Selon l’âge de 30 ans, les deux ont fait des remarques désobligeantes à leur égard. Hors service, les casques bleus portaient des vêtements civils et ne portaient pas d’emblème unique. Agacé par la situation, il a voulu s’expliquer auprès de l’intrus. L’un d’eux l’a frappé puis a sorti le couteau. La lame était coincée sur le côté droit de son abdomen. En représailles, le policier a sorti son arme de service, ce qui a fait fuir l’agresseur et ses sous-fifres.

Armes trouvées

Le personnel a été immédiatement transféré à l’hôpital Henri Mondor de Créteil (Val-de-Marne) où il a été traité pour une perforation pulmonaire. Par conséquent, selon les médecins, le pronostic important des policiers n’était plus en cause.

Un collègue de la police blessée s’est immédiatement mis à la recherche du principal agresseur. Les policiers ont reconnu la personne avec un couteau, grâce à la vidéosurveillance vue par le personnel local de la BAC (Brigade de Sécurité). Et pour cause : il l’a arrêté il y a 10 jours, soupçonné d’avoir participé à une rixe. Le suspect portait exactement les mêmes vêtements. C’est un survêtement de couleur du club de football allemand, le Bayern Munich.

Les enquêteurs se sont rendus au domicile de leur mère et ont arrêté un intimé avec un survêtement sur le bas vers 20h30. Sous ses ordres, le couteau a été retrouvé non loin du lieu de l’agression.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête sérieuse commandée par trois personnese District de Police Judiciaire (DPJ). Selon PJ, une seule personne est actuellement détenue par la police. Les secondes sont activement recherchées.