Polynésie française : grève générale contre la taxe sur les vaccins

Ce mouvement est rarement mobilisé par les fonctionnaires. Moins de 1% des personnels de l’enseignement et de l’administration polynésiens sont en grève.

Elle est davantage suivie par les entreprises qui présentent des réclamations internes.

Le trafic aérien intérieur est perturbé par les grèves des pompiers des aéroports. Par exemple, aucun avion ne peut atterrir ou décoller sur Raiatea.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Quatre des cinq syndicats locaux de Polynésie française ont contesté la loi sur la vaccination obligatoire, votée en août par le parlement polynésien. Tous les Polynésiens qui exercent leur profession au contact du public doivent se faire vacciner le 23 décembre.

Moins de 58% des Polynésiens sont vaccinés, malgré le fort débordement des variantes Delta en août et septembre, tuant plus de 500 des 280 000 habitants.

Le président polynésien Edouard Frich s’est dit prêt à réduire les amendes encourues par les personnes non vaccinées, mais ne pouvait pas annuler la loi.Mon devoir est de protéger la population et donc de maintenir les obligations vaccinales“, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse mercredi.

Le syndicat souhaite également une augmentation de 4 % du salaire minimum. Le gouvernement se dit prêt à l’augmenter de 2% et d’un autre point dans quelques mois. Le salaire minimum en Polynésie est de 1 281 €, ce qui est plus élevé qu’en France métropolitaine.

Les syndicats demandent également la création d’un fonds de soutien aux chômeurs, car il n’existe pas de fonds de chômage dans cette communauté étrangère autonome.

Edouard Fritch a regretté l’échec des négociations syndicales après cinq jours de débat.

Mais au contraire, les syndicalistes considéraient que le président ne répondait à aucune de leurs exigences.Il a précisé qu’il voulait maintenir ses obligations de vaccination et ne pas surpayer le salaire minimum.« J’ai regretté Patrick Gallenon, le secrétaire général du CSTP-FO, le premier syndicat local.

Frederick Dock, président du principal syndicat patronal de Polynésie, a déclaré que le mouvement de grève était “Irresponsable“Et tomba”au pire des cas“Pour l’économie polynésienne.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Les négociations n’ont pas repris en Polynésie mercredi soir (jeudi matin).


avis

Chronique

Nicolas Buzou (P. CHAGNON / COCKTAIL SANTÉ)Nicolas Buzo

Journal libéral

Neuilly-sur-Seine, France, 18 novembre 2021, portrait de l'homme politique français Alain Madran. Il a servi trois ministres entre 1986 et 1995 et s'est présenté sous l'étiquette de démocratie libérale aux élections présidentielles de 2002.Alain Madelin

Chronique

Frédéric Filloux est chroniqueur à L'Express et rédacteur en chef de Monday Note.Frédéric Phillow

Tête d’étoile

Stéphane ValenskiStéphane Valenski