Pour Sandrine Rousseau, “Nous sommes au début de la vague #MeToo en politique.”

Caresse ou baiser surprenant, tentative de fellation forcée : trois femmes témoignent à Nicolas Hulot dans un reportage diffusé jeudi soir sur ce qui se serait passé entre 1989 et 2001. L’a fait. Correspondant, Sur France 2. Les accusations de réaction de Sandrine Rousseau ou Roselyne Bachelot, bien qu’officiellement démenties par des militants écologistes, ont interpellé le sujet à la radio ce matin.

Sandrine Rousseau : “Nous sommes au début de la vague #MeToo en politique.”

EnquêteCorrespondant “Ça montre qu’il n’y a toujours pas de progrès, surtout dans l’arène politique”, dédiée à Nicolas Hulot, a déclaré Sandrine Rousseau à Sud Radio ce vendredi matin. “Nous pensons être au début de la vague #MeToo en politique”, a déclaré Yannick Jadot, président du Conseil politique de campagne du candidat à la présidentielle d’EELV Yannick Jadot.

Le représentant de la ministre Marlene Siappa, chargée de la citoyenneté, Ouest de la France“La transition des féministes est en marche”, estime Sandrine Rousseau, qui partage cet avis. “Cette transition est un mouvement sérieux et imparable”, a déclaré le conseiller spécial de Yannick Jadot sur la question de l’instabilité et des discriminations. “#MeToo ne s’arrête pas. C’est une bonne chose. Nous changeons vraiment la relation entre les hommes et les femmes”, a-t-elle déclaré.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Les anciens opposants à la primaire d’EELV Yannick Jadot, dont les relations étaient tendues, sont confiants dans les candidats écologistes à la présidentielle. “C’est un très bon candidat pour l’écologie et un candidat pour l’écologie cardiaque. Des décennies.” “Bien sûr, tout se passe bien avec lui”, a déclaré Sandrine Rousseau, “pas de feuilles de tabac” entre Yannick Jadot et elle.

Roselyne Bachelot : « Il faut aider les femmes qui ont le courage de parler.

Elle s’est également interrogée sur la révélation concernant Nicolas Hulot, précisant que Roselyne Bachelot “remarque que les mots sont libres”, et a appelé France 2 à être “respectée et considérée”. “Il faut accompagner sa femme qui a le courage de parler”, a exhorté le ministre de la Culture, “la loi du silence est trop répandue”.

“Chaque fois qu’il y a du pouvoir, il y a un risque de violences sexuelles et basées sur le genre”, a déclaré le ministre. “Chacun et chaque organisation doivent s’en préoccuper”. “Chaque structure politique a un référent sur les victimes de violences sexuelles et sexistes, et nous devons nous poser ces questions”, a ajouté Rosline Bashlot.

Gabriel Attal : “Le pass sanitaire est désormais le pass maximum”

Il s’agit d’un rappel de vaccin dès l’âge de 18 ans et est indispensable pour maintenir l’efficacité du parcours de santé. Le gouvernement augmente la pression sur les personnes non vaccinées pour contrer la cinquième vague de l’épidémie de Covid-19. Le rappel aura lieu “à partir de ce samedi” cinq mois après la dernière injection, a annoncé jeudi le ministre de la Santé Olivier Véran. Ce rappel ne concerne actuellement que les personnes de plus de 65 ans, les personnes à risque de forme sévère et les soignants, 6 mois après la dernière injection, et non 5 mois.

“L’épidémie a repris très fortement et a atteint le niveau de la quatrième vague”, a indiqué Gabriel Attal de BFMTV et RMC. “Notre cours ne revient pas à la fermeture, au couvre-feu, à l’emprisonnement ou aux mesures de jauge”, a insisté un porte-parole du gouvernement. Gabriel Attal a également assuré que la France dispose d’une dose suffisante pour cette campagne de rappel de vaccins et est “en stock pour 26 millions de doses”. Gabriel Attal précise que le pass sanitaire est “le pass maximum”, bien que la durée de vie du test Covid-19 négatif conduisant au pass santé sera réduite à 24 heures au lieu des 72 heures précédentes. Il expliqua: “Cela resserre les choses et impose plus de restrictions à ceux qui font un choix conscient de ne pas se faire vacciner.”

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, posté sur Twitter dans une lettre à Emmanuel Macron, demande au président français de reconquérir les immigrés arrivés au Royaume-Uni en provenance de France au lendemain du naufrage sur la chaîne britannique où 27 personnes ont perdu le contrôle. Cette lettre n’est pas du tout un passe-temps du gouvernement français. “C’est une lettre au fond pauvre, complètement déformée”, a accusé Gabriel Attal. “C’est fondamentalement médiocre car il ne respecte pas tout le travail effectué par les garde-côtes, les policiers, la gendarmerie et les sauveteurs maritimes”, a-t-il répondu. “Il y a assez de double langage et d’externalisation permanente du problème”, a-t-il marmonné. “Je ne pense pas que Boris Johnson regrette d’avoir quitté l’Europe, car il pense que c’est à l’Europe de le gérer dès qu’un problème survient !”, insiste-t-il.

Julian Bayeux : “La France harcèle les immigrés”

Le naufrage du détroit, qui a fait 27 morts, est « un drame horrifiant, en fait l’aboutissement d’une période de 10 à 15 ans voire plus où nous étions bloqués. La France, puissance de l’ordre, finit par confiner. être condamnés, les gardes français », a déclaré Julian Bayeux, le numéro un européen de l’écologiste qui veut organiser un passage sûr.

« En France, le gouvernement harcèle les migrants. Je suis d’accord avec les constats de l’association. Cette idée très large que harceler les migrants et ne pas les laisser s’installer c’est lutter contre les migrants est à droite. Mais ça ne marche pas. Secrétaire nationale d’EELV.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

« Il faut organiser des accueils dans toute l’Europe au Pont Maritime. Ce mythe que des conditions d’accueil plus strictes freinent tout reste un mythe. Depuis 15 ans dans la région, nous sommes absolument misérables. Je suis dans une bonne condition humaine et rien n’est passe.” Responsable environnement.


avis

Chronique

Christoph Donner.Christoph Donner

Chronique

Nicolas Buzou (P. CHAGNON / COCKTAIL SANTÉ)Nicolas Buzo

Journal libéral

Neuilly-sur-Seine, France, 18 novembre 2021, portrait de l'homme politique français Alain Madran. Il a servi trois ministres entre 1986 et 1995 et s'est présenté sous l'étiquette de démocratie libérale aux élections présidentielles de 2002.Alain Madelin

Chronique

Frédéric Filloux est chroniqueur à L'Express et rédacteur en chef de Monday Note.Frédéric Phillow