Près de la moitié de la population mondiale manque de nourriture

« D’après ce rapport annuel,Rapport mondial sur la nutrition“(GNR), les données proviennent d’organisations telles que les Nations Unies, la FAO, l’OMS et l’UNICEF, et actuellement 48% des humains mangent trop ou trop manger.

Au rythme actuel, le monde n’atteindra pas huit des neuf objectifs nutritionnels fixés par l’Organisation mondiale de la santé en 2025.

Cela comprend la réduction de l’épuisement des enfants (trop maigre pour la taille), du retard de croissance (trop petit pour l’âge) et de l’obésité chez les adultes.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Le rapport estime qu’environ 150 millions d’enfants de moins de cinq ans souffrent d’un retard de croissance, plus de 45 millions sont émaciés et près de 40 millions sont en surpoids.

Il révèle également que plus de 40 % (2,2 milliards) des hommes et des femmes sont en surpoids ou obèses.

“”Les décès évitables dus à une alimentation malsaine ont augmenté de 15 % depuis 2010“Représenter aujourd’hui”Un quart de tous les décès d’adultes“Renata Michael, présidente de l’expert indépendant GNR Group, a déclaré à l’AFP.

“”Nos résultats mondiaux montrent que notre alimentation ne s’est pas améliorée au cours de la dernière décennie et constitue désormais une menace majeure pour la santé des personnes et de la planète.“, Elle a ajouté.

Selon le rapport, les gens ne consomment pas les quantités recommandées d’aliments bénéfiques pour la santé tels que les fruits et les légumes.

Sans surprise, les pays à faible revenu consomment le moins de ces aliments.

Les pays à revenu élevé consomment le plus d’aliments ayant un effet néfaste sur la santé, tels que les viandes maigres, les produits laitiers et les boissons sucrées, avec le pourcentage le plus élevé de personnes en surpoids.

GNR a également calculé que la demande alimentaire mondiale a généré environ 35% des émissions de gaz à effet de serre en 2018.

“”Les aliments d’origine animale ont généralement une empreinte environnementale par produit plus élevée que les aliments d’origine végétale.“, indique le rapport.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

En plus de perturber le système alimentaire et de santé, la pandémie de Covid-19 a plongé environ 155 millions de personnes dans l’extrême pauvreté, ajoute le rapport.


avis

Chronique

Frédéric Filloux est chroniqueur à L'Express et rédacteur en chef de Monday Note.Frédéric Phillow

Tête d’étoile

Stéphane ValenskiStéphane Valenski

Chronique

Rama Yade, vice-président du Parti radical (PR), 10 mars 2012.Sylvain Fall

Chronique

Crédit : LAURA ACQUAVIVAChristoph Donner