Président de 2022 : la « Primaire populaire » fait pression sur les partis de gauche pour exiger des co-candidats

Des militants de l’« Association populaire primaire » ont commencé à siéger devant le siège de La France Insomyes (LFI), d’Europe Écologie-les-Verts (EELV) et du Parti socialiste (PS) mardi, « à cinq mois de l’élection présidentielle, il les a exhortés à quitter les politiques et à s’unir autour d’une candidature commune.

“Deuxième tour Zemmour : à qui la faute ?” PS, LFI, EELV : On ne vous pardonnera pas”, les pancartes posées par les militants civiques sont claires. Sur la gauche se trouvent « L’urgence, c’est maintenant » et « 2022 ou absolument pas ! » “C’est complètement irresponsable de ne pas unifier les idées de la gauche, de l’écologie et de la justice sociale”, a déclaré Gaël Guillaume, coordinateur bénévole de l’Ile-de-France, plaidant devant les insurgés au siège de Paris…

Le vote doit être organisé en janvier 2022

“Aujourd’hui, si on passe à droite, à l’extrême droite, et même (Emmanuel) Macron, on sera de retour dans un quinquennat de catastrophe climatique et sociale”, a-t-elle prévenu à l’AFP, évoquant les militants écologistes suédois. tu. Greta Thunberg. Trois candidats de gauche se sont déclarés à l’Elysée mi-octobre, la socialiste Anne Hidalgo, l’écologiste Yannick Jadot, et son subordonné Jean-Luc Melenchon.

« La combinaison de (Eric) Zemmour et (Marine) Le Pen atteint 35% (intention de vote). Dès lors, la menace de l’arrivée de l’un des deux au second tour est très puissante. D’après le vote, 28 ans Le volontaire Robin Le Priol prévient que Jean-Luc Melenchon, Yannick Jadot et Anne Hidalgo ont moins de 25 ans, tout en accumulant parmi eux le pourcentage de volonté de voter au premier tour de la présidentielle d’avril 2022.

Les candidats de gauche “savent qu’il faut être ensemble”

“Nous encourageons (ils) à s’inscrire dans le sens de l’histoire”, en s’unissant, appelant lundi une porte-parole de la “primaire populaire” Mathilde de Toscane dans un communiqué. Les militants se relayeront quotidiennement devant les sièges tripartites « jusqu’au 30 novembre au moins » pour annoncer s’ils participeront à la date limite des 10 personnes sélectionnées par les électeurs de la Primaire populaire. .. ..

Le candidat de gauche “sait qu’il faut qu’on se rassemble”, assure le juge Nicolas Lecointe, autre volontaire devant le siège d’EELV à Montreuil. je peux faire de mon mieux », déplore-t-il. « A mon avis, il leur reste encore un peu de temps et ils vont trouver qu’ils sont droit dans le mur », espère-t-il.