Président : Eric Zemmour fait l’éloge des écoles « passées » et crée la polémique sur les enfants en situation de handicap

Eric Zemmour a annoncé vendredi ses objectifs scolaires. Mais le candidat à la présidentielle a également suscité la polémique en raison de sa position auprès des étudiants handicapés.

Lors de son voyage dans les Hauts-de-France, il appelle au retour des écoles du « passé », de « l’autorité » et de la « discipline de fer ». Le candidat d’extrême droite a échangé avec 12 enseignants qui se sont engagés dans son propos dans le village d’Onukour-sur-Escoe dans la soirée avant une réunion publique avec des centaines de personnes à Saint-Quentin (Aisne).

Selon lui, l’école est devenue une école “médiocre généralisée” depuis les manifestations et grèves étudiantes de 1968. “Il vaut mieux être médiocre pour que les élèves puissent leur enseigner.” Candidat Reconquista ! Il a également repris ses attaques à répétition contre “l’idéologie LGBT” et l’association SOS homophobie et SOS racisme, “le lobby qu’il faut virer de l’école”.

“L’obsession de l’inclusion est un mauvais moyen.”

D’anciens journalistes proposent de supprimer les allocations familiales pour les parents d’enfants destructeurs ou gravement absents. Il accuse le président Emmanuel Macron de “ne rien faire pour rétablir l’ordre” et veut mettre en place un “internat de réinsertion” pour les élèves les plus violents. Il veut aussi porter une blouse au primaire, rétablir un certificat de recherche (diplôme qui autorise le primaire), ou la filière L, S, ES au lycée. Les candidats souhaitent également terminer leurs cours d’anglais au primaire afin de privilégier le français et les mathématiques. Les gens qui réussissent aujourd’hui, “Singapouriens ou Coréens”, appliquent la “même voie” que Jules Ferry, qui a imposé l’école gratuite à la fin du XIXe siècle. Par conséquent, Zemmour appelle à l’utilisation du “sincère”, de la “dictée” et du “texte volumineux”.

Pour les enfants en situation de handicap, Eric Zemmour souhaite les accueillir dans un « établissement spécialisé » plutôt qu’en classe avec d’autres enfants. “L’obsession de l’inclusion est la mauvaise voie pour les enfants et les enseignants. A cet égard, le chef de l’agent de LR, Damian Abbado, a lui-même un handicap. Twitter Eric Zemmour “veut être exclu de l’école en milieu normal” et “des propos scandaleux sur la scolarisation des enfants en situation de handicap”. Cette séparation à tous les niveaux est une honte absolue. Oui, nous devons être obsédés par les inclusions. Veuillez me présenter des excuses publiques. “

La secrétaire d’État Sophie Krusel, la “mère d’une fille handicapée”, a également BFMTV Ce samedi. “Qu’est-ce que tu veux dire ? L’enfant handicapé n’est-il pas un enfant de la République ?” Et de poursuivre : “Ça commence par un étranger et ensuite par un handicap ? Jusqu’où ira cet homme ? »»

Face à ces réactions, Eric Zemmour En fin de matinée, il a révélé ses propos dans une série de messages sur Twitter. Il dit vouloir une “solution adaptée, personnalisée, flexible”. “Chaque enfant handicapé doit se voir proposer une solution qui lui corresponde.” Il s’appuie sur l’interaction avec les familles d’enfants handicapés. “Les parents me disent : l’inclusion dans l’enseignement scolaire ordinaire n’est pas toujours le meilleur choix pour eux.”

Enfin, il assure être “très obsédé par le fait qu’il y ait une passerelle entre l’enseignement professionnel et l’enseignement ordinaire”. Il vous assure qu’il veut “témoigner pour aider les plus vulnérables d’entre nous”.