Quand Fabien Roussel se plaint de ne pas avoir été invité au JT de 20h

Fabien Roussel, candidat PCF à la présidentielle, est régulièrement invité dans les médias. Un bon client, un député PC de style direct, ne décolle pas dans un vote : crédité d’environ 2%, le secrétaire national du parti depuis 2018 est son concurrent direct Jean-Luc.Anne Hidalgo, laissée pour compte contre Melenchon et Yannick Jadot , s’étrangle avec Arnaud Montebourg.

Fabien Roussel : “Je choisis de ne pas être surpuissant”

Fabien Roussel veut être plus en vue dans les médias. Cela se fait principalement à travers les journaux télévisés du soir de TF1 et France 2. “Je ne comprends pas pourquoi je suis l’un des rares candidats à se faire voler 20 heures”, a-t-il déploré sur BFMTV et RMC ce vendredi matin, “avec d’autres candidats qui ont eu plusieurs campagnes nationales”. . ” ..

Fabien Roussel dit avoir choisi de ” devenir exagéré ” et de ” ne pas laisser les gens parler de lui en parlant simplement, en faisant des remarques à l’emporte-pièce, ou en provoquant “. En un sens, “pouvoir silencieux”. “Je veux rester sur le sujet sur lequel je veux me concentrer : les problèmes sociaux, la vie chère, l’emploi… Je veux rester sur mon chemin quoi qu’il arrive, être sur mes bottes pour la République française. C’est très bas, ” a souligné l’adjudant du Parti communiste.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

L’emblématique propriétaire allemand Usine d’Ascoval de Sainte-Saulve (Nord) a renoncé à déplacer certaines de ses activités en Allemagne, a annoncé Bercy jeudi soir, Fabien Roussel s’est félicité de “cette victoire”. Pour le candidat à la présidentielle du PCF, “40% de la production envoyée en Allemagne dans les centrales à charbon a un impact négatif sur le climat et un impact négatif sur le travail”. « Mon projet est d’arrêter toutes les délocalisations. Les terrains industriels doivent être sous la protection de la République et doivent être totalement interdits. Notre bien commun, c’est la souveraineté. C’est une question d’indépendance.

Alexis Corbières : “Jean-Luc Merenchon n’est pas le “candidat champignon” apparu sous la dernière pluie médiatique.”

Le programme présidentiel de Jean-Luc Mélenchon « L’Aveniren commun » a été annoncé jeudi avec une légère révision par rapport à 2017. Un signe de confiance constante dans le candidat LFI pour son idée. “Avec Jean-Luc Melenchon, nous apporterons de la cohérence avec la présidentielle de 2012, la présidentielle de 2017, et la présidentielle de 2022”, a déclaré Alexis Ruviere à CNews ce vendredi matin. “Jean-Luc Mélenchon, comme certains, n’est pas le ‘candidat champignon’ qui apparaîtra sous la dernière pluie médiatique”, a-t-il déclaré.

Pour le vice-président de Seine-Saint-Denis Insoumis, La France insoumise est le seul mouvement à avoir un programme pour l’élection présidentielle. “Je ne connais toujours pas d’autres candidats qui ont travaillé comme nous en présentant une série de textes au public : 150 pages, chapitre 14, 694 suggestions”, a déclaré Alexis Corbières. “Méfiez-vous des candidats qui n’ont pas de programme, c’est dangereux pour la démocratie”, a-t-il prévenu.

Elisabeth Borne : “Aujourd’hui, la relance du télétravail en entreprise n’est pas envisagée.”

Face à une flambée du nombre de cas de Covid-19, les autorités belges ont annoncé à partir de samedi toute personne devant travailler à domicile au moins quatre jours par semaine. Par contre, en France Télétravail Jusqu’à présent, il n’y a pas d’agenda commercial. Elizabeth Borne a déclaré ce vendredi matin : « La situation n’est plus la même qu’il y a un an, en raison des vaccinations actuelles et des protocoles sanitaires très stricts des entreprises qui imposent notamment le port de masques, donc c’est envisagé aujourd’hui. Je ne l’ai pas fait. . ” RMC.

Pour la ministre du Travail, il y a eu “un certain assouplissement” concernant les gestes barrières en entreprise, comme le port du masque. “Nous devons porter des masques, nous devons nous mobiliser à nouveau”, a-t-elle exhorté, précisant que le contrôle des inspecteurs du travail serait renforcé.

Roselyne Bachelot : « La reprise de la fréquentation des institutions culturelles est un peu tardive.

Interrogée sur la fréquentation d’un lieu culturel en déclin depuis la mise en place du Pass Santé ce vendredi matin, la ministre de la Culture Rosline Bashlot n’a pas démenti les difficultés actuelles en déclarant : « J’espère que les choses s’amélioreront. . ” .. “Cette reprise est un peu douce”, a-t-elle reconnu sur LCI, précisant que la baisse de fréquentation des cinémas avoisine les 20% depuis la mise en place de ce pass santé.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

« C’est à noter. Nous sommes le pays qui dépense le plus d’argent public pour la protection de sa structure culturelle. C’est un facteur de richesse des individus et des groupes, donc nous sommes aussi pour les Français. C’est aussi très important pour la pays », a-t-elle déclaré, évoquant un budget de 14 milliards d’euros. “Il n’y a pas de catastrophe culturelle dans notre pays et pas de faillite dans le secteur culturel”, s’est félicitée Rosline Bashlot.


avis

Chronique

Crédit : LAURA ACQUAVIVAChristoph Donner

Chronique

Robin Rivaton, essayiste, membre du Conseil d'évaluation scientifique de la Fondation pour l'innovation politique (Fondapole).Robin Rivaton

Journal libéral

"Si ce n'est pas faux quand de nombreux économistes prestigieux viennent dire que c'est le bon moment pour emprunter aujourd'hui, ils s'expliquent pour la mauvaise raison."Considérez Alan Madran.Alain Madelin

Chronique

"Au contraire, la diabolisation n'a pas retardé la montée continue des voix du Rassemblement national, devenu le Rassemblement national."Cela me rappelle Abnousse Shalmani.Abnoussé Shalmani