Quand Ménard avoue : « Je suis d’accord avec tout ce que disent Bertrand et Pecres.

Près de 150 000 adhérents ont pu élire le candidat à la présidentielle du Parti républicain (LR) pour 2022, selon les chiffres publiés mercredi, et le parti a quasiment doublé ses effectifs depuis fin septembre. Ces dernières semaines, cinq candidats, Michel Barnier, Xavier Bertrand, Eric Siotti, Philippe Jubin et Valérie Pécrès, ont fortement incité leurs partisans à influencer leurs votes. A l’extrême droite, comme Robert Ménard, on observe attentivement le Parlement LR.

Robert Ménard : “Je signerai sans hésiter l’interview de Valérie Pécrès et Xavier Bertando.”

Sur BFMTV et RMC ce jeudi matin, le maire Bézier a salué les réalisations des anciens ministres de Nicolas Sarkozy, Xavier Bertrand et Valérie Pécrès. “Aujourd’hui, pour être honnête, je signe leur interview sans hésiter. Je suis d’accord avec presque tout ce qu’ils disent”, a déclaré ce défenseur de l’Union des droits.

Cependant, les restrictions d’immigration, un sujet omniprésent dans les discussions entre les candidats LR à l’investiture présidentielle. “Quant aux immigrés, la question est ‘Vont-ils le faire ?’ Ils étaient tous les deux ministres”, s’interroge Robert Ménard. Et de poursuivre : “J’ai fait ce qu’ils ont dit qu’ils essayaient de faire, mais bravo, bravo.”

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Robert Ménard, qui a trouvé “la vraie honnêteté” en Philip Juvin, précise également qu’Eric Siotti “partage 99% de ses idées”. En attendant, il a fait une réservation pour Michel Barnier, qui se sentait “parfois un peu à l’écart”, “comme s’il n’était pas du tout là”. Il a également déclaré lors de la réunion qu'”il n’y avait pas de candidats éminents”.

Robert Ménard a également soutenu la vaccination obligatoire et a déclaré qu’il “ne s’oppose pas forcément au confinement des personnes non vaccinées” actuellement en vigueur en Autriche. “Les gens doivent être vaccinés. S’ils ne se font pas vacciner, nous ne partirons pas”, a-t-il déclaré.

Gabriel Attal : “Il y a plusieurs raisons de penser qu’un restaurant restera ouvert pour Noël.”

Alors que la pollution augmente en France, on a du mal à imaginer ce que sera l’épidémie pendant les vacances de Noël. Mais Gabriel Attal veut être soulagé. Il n’y a aucune restriction sur l’ordre du jour. “Il y a de bonnes raisons de penser que le restaurant continuera d’être ouvert cet hiver grâce au Pass Santé”, a déclaré ce jeudi matin un porte-parole du gouvernement de LCI.

“L’année dernière, nous avons fait confiance aux responsabilités des Français. Ils étaient parfaitement clairs sur le virus et savaient prendre les mesures appropriées”, a-t-il déclaré. “Nous avons raison de leur faire confiance. J’ai décidé. .. Gabriel Attal et le gouvernement “s’approchent également de ces vacances cette année, notamment parce que nous avons des vaccins que nous protégeons”.

Avec le renforcement de la campagne de rappel de vaccination, Gabriel Attal a montré que le centre de vaccination, qui avait été fermé à la fin de l’été après une campagne de vaccination de masse de six mois, va « redémarrer ». “Avec l’augmentation des injections associées aux rappels de vaccination, les centres de vaccination âgés de 65 ans et plus aujourd’hui et de 50 ans et plus demain pourraient être fermés ou réduits pour reprendre leur activité”, a-t-il annoncé. On m’a interrogé sur la possibilité que la “vaccination” reprenne dans les semaines à venir. Le centre de vaccination “a montré toute son efficacité et a été identifié”, a-t-il rappelé, “les Français les connaissent, ils savent où aller”. Mais un porte-parole du gouvernement a déclaré: “Il existe d’autres moyens d’accéder à la vaccination et à l’immunité de rappel”, “à son médecin, sa pharmacie”.

Valérie Pécresse à propos de l’entrée “iel” dans le dictionnaire : “C’est une violation du français”

L’entrée du pronom non genré « iel » et ses variantes dans le dictionnaire Le Robert sont controversées. Certains, comme le vice LREM François Jolivet, y voient des « traces de wokisme ». A L’Express, Raphaël Haddad, fondateur de l’agence de communication Mots-Clés et auteur d’un manuel d’écriture complet, est convaincu que la langue contribue à promouvoir l’égalité entre les hommes et les femmes. Sur RTL ce jeudi matin, Valérie Pecres a estimé qu’entrer “iel” dans Le Robert était une “violation du français”. “Je ne cherche pas à déconstruire la langue. En français, la neutralité est masculine”, a déclaré un candidat au Parlement LR.

“Je dis : ‘Sauvons le français’, mais surtout, garantis cet apprentissage, donc dans mon projet la lutte contre le décrochage scolaire sera une cause nationale majeure”, a poursuivi Ile de. .. France, a précisé qu’elle “interdisait” l’écriture compréhensive à son arrivée à la tête de la région. “Cette phrase pseudo-inclusive est exclue car personne ne la parle ni ne la maîtrise, surtout ceux qui ont du mal à apprendre une langue.”

Eric Kokrel : “Jean-Luc Melenchon est plutôt bien placé.”

« Aménagement écologique », « Protectionnisme solidaire », « Sixième République » : le programme présidentiel « Avenir commun » de Jean-Luc Melenchon a été annoncé ce jeudi, légèrement revu par rapport à 2017. Un candidat LFI pour son idée, signe d’une confiance en soi constante et parfois critiqué. Sur France Info ce jeudi matin, Eric Coquerel s’est également montré confiant dans l’éventualité d’un candidat à la présidentielle rebelle. “Je me sens dynamique, notamment dans les circonscriptions populaires que nous avons choisies lors de nombreuses élections”, a déclaré le député de Seine-Saint-Denis.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

“J’y crois plus que jamais”, a-t-il lancé Eric Coquerel, et Jean-Luc Mélenchon est actuellement leader dans les sondages avec pas plus de 10 % de candidats de gauche. “Il y a certainement place à l’amélioration, mais c’est calme. C’est dans une bien meilleure position qu’il y a cinq ans”, a-t-il déclaré.


avis

Chronique

Robin Rivaton, essayiste, membre du Conseil d'évaluation scientifique de la Fondation pour l'innovation politique (Fondapole).Robin Rivaton

Journal libéral

"Si ce n'est pas faux quand de nombreux économistes prestigieux viennent dire que c'est le bon moment pour emprunter aujourd'hui, ils s'expliquent pour la mauvaise raison."Considérez Alan Madran.Alain Madelin

Chronique

"Au contraire, la diabolisation n'a pas retardé la montée continue des voix du Rassemblement national, devenu le Rassemblement national."Cela me rappelle Abnousse Shalmani.Abnoussé Shalmani

Chronique

Nicolas Buzou (P. CHAGNON / COCKTAIL SANTÉ)Nicolas Buzo