Recherche.Plus de la moitié des Français favorables au confinement non vacciné

Le confinement n’est pas à l’ordre du jour en réponse à la cinquième vague qui s’abat actuellement sur le pays. Mardi, le porte-parole du gouvernement Gabriel Atal l’a rassuré qu’il n’était “ni près ni loin”. Pourtant, l’épidémie de Covid-19 a réservé bien des surprises et contraint les cadres à redoubler de pirouettes. Que souhaiteraient les Français si les nouvelles restrictions étaient adoptées ?

Selon les sondages BFMTV, L’Express, SFR*Elabe, près de 6 Français sur 10 ne s’opposent pas à la détention stricte des personnes non vaccinées, comme en Autriche. .. En tant qu’électeur d’Emmanuel Macron (73%), la double vaccination est encore plus (66%) à approuver le projet de loi. A l’inverse, le dernier réfractaire à l’injection est que 74% d’entre eux sont logiquement opposés à ce dispositif cible.

Pour l’instant, plus de la moitié des Français pensent qu’ils ne seront de toute façon pas contenus dans les semaines à venir. Seuls 11% sont totalement convaincus, mais un Français sur deux estime que cette hypothèse est peu probable. La différence persiste selon que la vaccination est suivie ou non. La majorité des personnes vaccinées n’attend pas de reconfinement (64 %), mais les personnes non vaccinées sont divisées (49 % oui, 51 % non).

Les Français sont assez confiants dans l'idée qu'il n'y a pas de retenue.

Les Français sont assez confiants dans l’idée qu’il n’y a pas de retenue.

L’Express Elabe

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Entre anxiété et détente

Globalement, la population française continue d’être assez inquiète de cette vague… et de la prochaine vague. Premièrement, 55% des Français ne font pas confiance à la capacité de lutter efficacement contre l’épidémie de Covid-19. Depuis, la majorité des personnes interrogées est convaincue que la lutte contre la maladie est loin d’être gagnante et risque de reprendre vigoureusement. Six Français sur dix se disent inquiets, en hausse de trois points par rapport au 1er septembre et au dernier sondage Elabe en période de faible pression épidémique. Paradoxalement, les inquiétudes sont la majorité des personnes vaccinées (63%), mais la minorité des personnes non vaccinées (40%).

Plus d'un Français sur deux est pessimiste sur les conséquences de l'épidémie.

Plus d’un Français sur deux est pessimiste sur les conséquences de l’épidémie.

L’Express Elabe

A cet égard, 57% des personnes interrogées se disent prêtes à appliquer rigoureusement les mesures barrières. Seuls 3% ont déclaré qu’ils aimeraient s’en passer. Un nombre important de quatre Français sur dix y prêtera attention sans être aussi prudents qu’autrefois. Même la vaccination n’est pas sans risque.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

* Sondage Internet les 16 et 17 novembre 2021. Un échantillon de 1001 personnes représentant la population française de plus de 18 ans. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode de répartition appliquée aux variables suivantes : sexe, âge et profession des personnes interrogées après stratification par région et catégorie d’agrégation.


avis

Chronique

Robin Rivaton, essayiste, membre du Conseil d'évaluation scientifique de la Fondation pour l'innovation politique (Fondapole).Robin Rivaton

Journal libéral

"Si ce n'est pas faux quand de nombreux économistes prestigieux viennent dire que c'est le bon moment pour emprunter aujourd'hui, ils s'expliquent pour la mauvaise raison."Considérez Alan Madran.Alain Madelin

Chronique

"Au contraire, la diabolisation n'a pas retardé la montée continue des voix du Rassemblement national, devenu le Rassemblement national."Cela me rappelle Abnousse Shalmani.Abnoussé Shalmani

Chronique

Nicolas Buzou (P. CHAGNON / COCKTAIL SANTÉ)Nicolas Buzo