Réforme agricole : l’Inde abolit trois lois controversées


N.-É.Le Premier ministre Narendra Modi a annoncé vendredi 19 novembre que l’Inde abolirait trois lois de réforme agricole après un an de protestations paysannes massives. “Nous avons décidé d’abolir les trois lois agricoles. Nous allons entamer un processus constitutionnel pour abolir ces trois lois lors de la session parlementaire qui débutera à la fin du mois”, a déclaré Narendra Modi.

L’anniversaire de la naissance de Guru Nanak, le fondateur du sikhisme, « En ce jour propice de Guru Prab, tous les agriculteurs participant à la manifestation seront renvoyés chez eux, auprès de leurs proches, de leurs fermes et de leurs familles. Je vous invite à vous revoir. ” Premier ministre de l’Inde. “Prenons un nouveau départ et avançons”, a-t-il ajouté.

Menace de libéralisation

Des réformes agricoles ont été adoptées en septembre 2020, permettant aux agriculteurs de vendre leurs produits à des acheteurs sélectionnés plutôt que de compter exclusivement sur le marché de l’État, qui offre le prix de soutien (MSP) le plus bas pour certains produits de la rizière. De nombreux petits exploitants sont menacés de cette libéralisation depuis novembre 2020, au risque d’être contraints de vendre et revendre leurs marchandises à de grandes entreprises, dans des manifestations à grande échelle.Je suis contre.

Lire à nouveauBabeles-In India, Jackley contre Modi

Depuis, les agriculteurs campent sur la New Delhi Gate Road, où un réseau de solidarité s’est établi. Le tracteur livre quotidiennement du bois et des chariots de nourriture. Ce mouvement agricole est l’un des plus grands défis auxquels le pays a dû faire face depuis l’arrivée au pouvoir de Narendra Modi en 2014.

L’équipe éditoriale vous conseillera