Réseau mobile : Orange domine la 4G, la 5G gratuite commence difficilement

Bonne nouvelle : La qualité globale des réseaux internet mobile et télécom a fait un saut qualitatif en 2021. Cependant, les quatre opérateurs n’ont pas fait les mêmes progrès. L’Arcep a annoncé vendredi une évaluation annuelle de la qualité de service offerte sur le réseau mobile français. Pour cette raison, de mai à septembre, plus d’un million de mesures ont été effectuées dans diverses conditions telles que les zones rurales et les transports en commun.

Le rapport annuel est tombé et il y a place pour un conseil de classe. Évaluation initiale de l’objectif initial du réseau mobile : passer un appel et envoyer un message. Au niveau national, les étudiants d’Orange ont le « taux d’appel maintenu pendant 2 minutes, sans interruption » le plus élevé (86 %), suivis de Bouygues Telecom et SFR (82 %) et Free Mobile (81 %). Classement similaire pour la réception de SMS aussi rapide que le 100 m olympique. 96 % pour Orange, 94 % pour Bouygues Telecom et SFR et 92 % pour Free Mobile seront reçus en 10 secondes.

L’opératrice est dans le mouchoir de poche pour un temps moyen d’établissement d’appel d’environ 2 secondes, sauf pour Free Mobile qui monte à 3 secondes.

Augmenter les offres 4G

L’Arcep s’intéresse également à l’internet mobile, qui se transmet principalement sur les réseaux 4G, en testant l’affichage des sites Internet dans plusieurs configurations. Dans les zones moyennes denses, ou les zones urbaines avec des antennes pleines, le Réseau Orange affiche des pages web en moins de 5 secondes dans 98% des cas, et Bouygues Telecom n’est pas aussi loin que SFR (95%) (96. %) Ensuite, mobile gratuit (93%). En zone rurale, Free Mobile (83 %) est plus proche de son opérateur actuel Orange (90 %) et Bouygues Telecom et SFR sont à parité (81 %). « Cet indicateur est en moyenne de plus de 8 points en milieu rural par rapport à 2020 en moyenne pour tous les opérateurs », se réjouit l’Arcep.

Un autre test de vitesse est la qualité de la vidéo regardée en streaming. Bouygues Telecom est en tête dans les zones densément peuplées, avec 94 % de la vidéo regardée en qualité optimale, suivi par Orange (91 %), Free Mobile et SFR (90 %). Là où le nombre d’antennes relais est faible, Orange conserve une courte avance de 4 points sur ses concurrents, dont Free, deuxième.

Enfin, pour en finir avec la partie internet mobile, Orange a fourni des débits moyens dans toutes les zones de 110 Mb/s lors des tests, SFR (69 Mb/s) et Bouygues (55 Mb/s), en particulier, il dépassait largement Free Mobile. (50M/s).

La 5G ne profite pas de ce potentiel

La nouvelle génération d’internet mobile ou 5G s’est vendue en moins d’un an et est valorisée principalement dans les grandes villes où se déploie le cœur de ces nouveaux réseaux. L’Arcep a mis en place une méthode de notation en prenant la position d’abonné à l’offre 5G à l’aide d’un smartphone compatible.

En tant que premier contributeur aux enchères de spectre, Orange propose des débits descendants optimaux pour le téléchargement, le streaming, etc., en moyenne 142 Mb/s sur toute la France. Le client profite en moyenne de 227 Mb/s, soit le double du débit 4G, au cœur de la ville dans les meilleures conditions. SFR propose des offres 5G en moyenne 84 Mb/s sur toute la France et 145 Mb/s uniquement dans les zones densément peuplées. Bouygues Telecom a une moyenne de 71 Mb/s et n’est pas loin des 130 Mbit/s en milieu urbain. Malgré le slogan “Réseau 5G français” et l’offre commerciale la moins chère, Free Mobile est en dernière position avec 31Mb/s en moyenne, et son réseau 5G est une zone dense. Il montre peu de différence entre zones intermédiaires ou zones rurales.

Cependant, il convient de garder à l’esprit que les réseaux 5G sont encore en phase de déploiement et suivront des taux plus élevés que la 4G, ce qui prendra des années pour atteindre la maturité actuelle qui progresse après la tourmente de 2020.