Roland-Garros : la nouvelle marraine d’Amélie Mauresmo d’ici 2024

Son nom se répandit avec persistance dans les coursives de Roland-Garros. Amélie Mauresmo, 42 ans, figure en tête de la short list depuis l’annonce mardi de Guy Forget au terme de ses fonctions de directeur de Roland-Garros à l’Accor Arena et du tournoi Paris Masters 1000. Roland-Garros reprendra l’ancien vainqueur de la Coupe Davis impliqué dans l’affaire Pandora Papers.

Des rumeurs ont été portées ce jeudi matin. Lors d’une conférence de presse décidée en urgence dans les sous-sols de Roland-Garros, la présidente fédérale Jill Moreton a officiellement annoncé la nomination d’Amélie Mauresmo à la direction de Roland-Garros. Nommer une femme à ce poste est un acte fort.

Mauresmo, qui apparaîtra sur le site du tournoi parisien ce jeudi, a coché toutes les cases pour ce nouveau rôle. L’ancien numéro un mondial en 2004 était aussi un entraîneur (de Lucas Puille ou d’Andy Murray), la première femme capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis, et un précieux consultant. Elle fait partie des personnalités françaises préférées. Elle est également proche d’Amélie Oudéa-Castera, ancienne joueuse et directrice de la Fédération française de tennis.

Détails futurs