Rugby : Après une frappe d’un joueur de Bayonne, le leader se retirera pour le reste de la saison

A l’AS Bayonne, c’est clair et tant pis pour les femmes ! Les joueuses se sont inquiétées des conditions d’entraînement et ont boycotté une rencontre avec la Coupe de France Toulouse Stadium, mais les dirigeants… se sont montrés solidaires en déclarant l’équipe confisquée pour le reste de l’Elite Saison 1 féminine.

Lors de la réunion de lundi soir, le conseil d’administration n’a pas fourni de détails. Et les élus ont prouvé qu’ils étaient solidaires (entre eux) depuis que 18 personnes ont endossé la proposition. Un seul membre a choisi de s’abstenir.selon bleu français, les joueurs ont appris la nouvelle lors d’une rencontre au stade Pierre Kacareig mardi soir. Ils voulaient que les dirigeants apportent des réponses à leurs préoccupations, mais ces derniers les ont informés de leur décision fondamentale.

Dans cet entretien qui a duré plus d’une heure, le président Gilles Peynoche a indiqué à son club Bayonne Sports Association (à ne pas confondre avec Aviron Bayonne) que l’équipe masculine était en Fédérale 3 tandis que le rugby féminin était en Elite.

Dans une lettre ouverte dimanche 7 novembre, les joueurs ont exprimé leur inquiétude, notant que le manque de personnel mettait notamment en danger leur “intégrité physique et morale”. “Selon France Bleu, ils reprochent aussi que leur exigence de rester présent au plus haut niveau du rugby (accès à la salle de musculation, présence d’un préparateur physique) soit perçue comme des caprices de la princesse du bas”. Une lettre ouverte que leurs dirigeants ne semblaient pas apprécier.