Rugby-France-Nouvelle-Zélande : “Pendant le Haka, on se tait. On rend hommage.”


N.-É.Attachez la crème de la crème avec une ficelle ! Le XV de France défiera les All Blacks ce samedi soir dans un troisième et dernier test match d’automne qui sera diffusé sur France 2. Pendant deux ans, sous la houlette de Fabien Galthié, l’équipe de France était solide et avait de bons résultats. Elle n’a pas pu gagner le tournoi des Six Nations. Face à un kiwi perdant un match entre l’Afrique du Sud et l’Irlande, le Français peut être touché par une solide charnière toulousaine formée par Antoine Dupont et Romain Ntamack. Ils n’ont pas battu les All Blacks depuis 2009. Cela fait déjà 12 ans ! Décrypter le match, ses enjeux, la popularité et la dangerosité du rugby, ainsi que le droit au sport avec Matthew Ralt. Il commentera son match contre Dimitri Yachibiri ce samedi soir avec l’aide de Cecil Gres, Cédric Baudou et Vincent Claire.

Point: Le XV de France féminin contre la Nouvelle-Zélande a gagné 1,5 million de téléspectateurs le week-end dernier. Que pensez-vous du rugby féminin ?

Matthieu Lartot : A chaque fois que France Télévisions diffuse une fille pour un match événement, le public est là. Les matchs de rugby féminin rappellent sans doute la nostalgie des beaux jours du rugby amateur. Il s’agit d’un jeu de mouvement consistant à éviter. C’est un rugby très attractif à voir et à commenter. Chaque année, l’équipe de France féminine se bat pour remporter le Tournoi des Six Nations avec l’anglais et a remporté le podium dans presque toutes les Coupes du monde. Cela se reflétera dans le public approprié. J’espère que leur victoire (38-13, ndlr) ouvre la voie aux hommes.

Pour être précis, comment le XV de France aborde-t-il ce défi aux All Blacks ?

Nous avons connu une décennie très difficile entre 2011 et 2019 en trois Coupes du monde douloureuses. Mais depuis deux ans, l’équipe fait beaucoup mieux. A l’époque Fabien Galthié, il a remporté 13 matchs en 19 matchs, soit près de 70 % des victoires. Elle a également remporté deux matchs d’essai contre l’Argentine (29-20) et la Géorgie (41-15). Le retour de ce résultat est étroitement lié à l’attractivité du grand public. Pendant deux ans, le public s’est envolé. Le Tournoi des Six Nations de cette année a attiré le plus grand public en 10 ans.

Lire à nouveau14 juillet 1979.Le jour où le XV de France a battu les All Blacks à domicile

Que représente ce conflit sur le plan symbolique ?

Le rugby France-Nouvelle-Zélande est similaire au football France-Brésil. Une affiche qui fait rêver tout le monde. Il y avait un gros conflit entre Bruce et les All Blacks. Je pense non seulement à la finale 2011, mais aussi aux demi-finales 1999 où la France a battu la formidable équipe de Jonah Lomu. Ces merveilleuses conférences valent bien l’étape du chemin de la gloire et de la misère des Français. Les All Blacks, qui n’ont terminé que troisièmes lors de la dernière Coupe du monde, ont remporté 80% du match. La France n’a remporté que 11 nuls sur 62 matchs. Le XV de France a une belle opportunité de jouer contre le meilleur rugby du monde pendant deux ans après la Coupe du monde. Ce match sera la seule rencontre entre les deux pays, surtout jusqu’au premier tour de la Coupe du monde 2023, donc on parlera beaucoup de ce qu’on peut faire. J’aimerais revivre la victoire sur les All Blacks.

La France est redevenue une formidable nation de rugby.

Quels sont les points forts du XV de Fabien Galthié ?

Sa grande force est qu’il est composé de jeunes joueurs programmés pour un haut niveau de performance. Il y a un cadre toulousain très fort avec Antoine Dupont et Romain Ntamack, Cyril Baille, François Cros… Il y a 11 personnes dans le groupe français. Ces joueurs ont doublé le Top 14 et la Ligue Europa l’an dernier. Certains d’entre eux sont champions du monde de moins de 20 ans. C’est la première véritable génération née du professionnalisme, dotée dès le plus jeune âge d’un biberon avec un ballon ovale. Elle croit beaucoup en son potentiel, ce qui la distingue probablement de sa génération précédente. Lors des 19 derniers matchs, l’équipe n’a jamais été « bosselée » d’un autre pays. Elle rivalise avec les meilleurs pays et n’a pratiquement pas perdu lors de la Coupe du monde australienne. Dans chaque rangée, il y a des joueurs qui peuvent participer au World XV. Cyril Baille est probablement le meilleur pilier gauche du monde. Antoine Dupont sera probablement sélectionné comme le meilleur joueur du monde à la fin de la saison. Romain Ntamack et Matthieu Jalibert font partie des cinq premiers mondiaux à ouvrir la mi-temps. Et la direction compte d’excellents experts tels que l’expert sud-africain des coups de pied Vlok Cilliers, les meilleurs techniciens de la défense et le Britannique Shaun Edwards. Ces dernières années, les observateurs nous ont qualifiés de géants endormis. Ils ont changé d’apparence. La France est redevenue une formidable nation de rugby.

Après 12 ans de famine, que manque-t-il à Bruce pour finalement remporter le Tournoi des Six Nations ?

En regardant les six défaites au cours des deux dernières années, elles se produisent dans les dernières minutes. Les équipes craquent dans ce « money time » au lieu de craquer physiquement pendant le jeu comme elles le faisaient auparavant. Peut-être que la faiblesse de cette équipe est là : son endurance mentale.

Un mot sur Haka. Existe-t-il un meilleur spectacle dans le rugby ?

Les All Blacks se sont toujours distingués par cette danse maorie. Quelque chose de très guerrier qui doit pouvoir intimider l’ennemi. Même dans la culture néo-zélandaise, le haka est également une méthode d’accueil frontale. Au rugby, c’est une expression de détermination et d’intimidation contre l’adversaire. C’est le pic des téléspectateurs au moment où tout le monde attend. Seuls cinq joueurs français ont joué en Nouvelle-Zélande. En quart de finale de Cardiff lors de la Coupe du monde 2007, Bruce a joué et a presque joué contre des Néo-Zélandais. Vous devez savoir comment obtenir la bonne distance et ne pas être trop encombré à ce stade. En tant que commentateurs, nous sommes silencieux. C’est comme un hymne. Je rends hommage.

La popularité du XV de France n’a jamais été aussi élevée que ces deux dernières années.

Le rugby est-il toujours populaire en France ?

En raison du manque d’incarnations, l’audience a diminué ces dernières années. Maintenant que nous avons tous les ingrédients, nous avons des résultats positifs du grand public, comme Antoine Dupont, qui résonne au-delà du microcosme du rugby, et Romain Ntamack, la famille rugby. Selon les derniers sondages, le XV de France n’a pas été aussi populaire qu’au cours des deux dernières années. À la fin du jeu, 6 à 7 millions de personnes se rassembleront devant l’écran ce soir, et on s’attend à ce qu’elles atteignent 8 millions aux heures de pointe.

Après de nombreuses années à commenter avec Fabien Galthié, qu’en est-il d’un duo avec Dimituri Yachibili ?

très bien. Je suis passé de Fabien Galthié n°9 à un autre Dimitri n°9 qui connaît bien son sport et son histoire.

Comment abordez-vous le sujet de la commotion cérébrale dont nous parlons souvent ?

Aujourd’hui, le moindre impact sur la tête est sanctionné d’un carton jaune ou rouge. Nous modifions également les règles, abaissant la ligne de placage et essayons d’arrêter de travailler sur les deux. Le sujet interpellera l’arbitre de rugby et d’autres joueurs. Souvenez-vous des garçons qui sont morts sur le terrain, comme Nicolas Chauvin du Stade Français. Le champion du monde 2003, Steve Thompson, qui souffrait de nombreuses commotions cérébrales et migraines, a déclaré qu’il léguerait son cerveau à la science à sa mort. Cependant, le rugby est et restera un sport de contact traumatisant. Comme un half-pipe de surf. Il n’y a aucun risque.

Lire à nouveauTV : “Stage 2” Dieux

Le marché des droits sportifs est en plein essor. On l’a vu dans League One et la faillite de Media Pro, et l’arrivée d’Amazon. Craignez-vous que France Télévision perde ses droits sur le Tournoi des Six Nations ?

On assiste certainement à l’arrivée de nouveaux acteurs puissants comme Gafa, notamment Amazon. Les droits sportifs sont l’un des droits les plus chers. France Télévision travaille dur depuis de nombreuses années, s’efforçant de décrocher les droits des JO 2024. Cela affecte inévitablement d’autres endroits aussi. Quand il s’agit de rugby, la frustration quand on travaille à France Télévision, c’est de voir débuter la Coupe du monde avec TF1 tous les quatre ans. Cela fait partie d’un jeu compétitif. L’enchérisseur gagnant l’emporte. Les tournois des Six Nations ont toujours été très importants pour la chaîne. Nous voulons donc le garder.

Outre le prix, il y a aussi des problèmes de visibilité. Lors de la Coupe d’Europe de rugby, que France Télévision diffuse depuis 1996, beIN Sports a racheté les droits 2018-2022. Du coup, France 2 n’a diffusé qu’un match au lieu de deux. Les sponsors d’origine et les présidents de club étaient très heureux. Puis ils se rendent compte qu’ils se perdent de vue et reviennent ce week-end sur France Télévision pour réaliser deux affiches. Comme on l’a vu en Ligue 1 et Mediapro, il faut être conscient de la vision à court terme de vouloir profiter de gros chèques. Dans certains cas, il peut être préférable de rester raisonnable et d’améliorer la visibilité du sport. Sinon, nous serons dans une compétition comme l’anglais qui ne pourra être consommée que sur des chaînes payantes à prix d’or.

France-Nouvelle-Zélande, ce samedi soir, 21h sur France 2.