SAM : “Il n’y a pas d’offre crédible” pour l’acquisition, selon Le Mer, qui fait appel à Renault pour accompagner les salariés du site.

“”Nous nous sommes battus pour toutes les terres industrielles” Lorsque “Si nous avions eu une offre de rachat vraiment solide aujourd’hui (…) nous l’aurions imposée d’une certaine manière, mais ce n’est pas le cas.“Au lendemain du refus de Renault de soutenir un projet de reprise de la fonderie de l’Aveyron, qui emploie 350 personnes, a-t-il garanti au ministre de France Info.

Renault, qui a été jugé par le tribunal de commerce de Toulouse jusqu’à mercredi, a déclaré que le projet d’acquisition était “Ne fournit pas les exigences de durabilité et de sécurité“.

“”Le tribunal statue vendredi (éventuellement liquidation). Ce que j’attends de Renault en tant qu’actionnaire de Renault, c’est un comportement exemplaire envers ses salariés. Car le secteur de l’emploi à Decazville est très difficile pour les salariés de SAM, comme il est difficile.“, a affirmé Bruno Le Mer.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

“”Ça veut dire reclassement, ça veut dire accompagnement, ça veut dire formation, et avec des dizaines d’autres bases de production, Renault se doit d’accompagner chaque salarié pour trouver un travail valorisant et sortir de la porte.“, Il ajouta.

Dans un communiqué ce mardi, Renault a assuré qu’il continuerait.»Dialoguer avec les salariés de SAM pour proposer des solutions alternatives d’emploi au sein du Groupe Renault“.

Rachetée par le groupe chinois Jinjiang en 2017, la société métallurgique de l’Aveyron à Viviez, à la hauteur de Decazeville, est devenue fiduciaire le 10 décembre 2019 et a ensuite été liquidée le 16 septembre. 10 décembre.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Après avoir déposé la première offre en juillet, le dirigeant de l’entreprise, Patrick Bellity, a adressé jeudi dernier un courrier avec une lettre d’intention de reprise de la fonderie, ainsi que des lettres de soutien de l’Etat et de la région Occitanie. Cependant, Renault, le dernier client, a également déclaré : “Plan de charge défini“Avant mercredi, cela dépend des régions.


avis

Chronique

Frédéric Filloux est chroniqueur à L'Express et rédacteur en chef de Monday Note.Frédéric Phillow

Tête d’étoile

Stéphane ValenskiStéphane Valenski

Chronique

Rama Yade, vice-président du Parti radical (PR), 10 mars 2012.Sylvain Fall

Chronique

Crédit : LAURA ACQUAVIVAChristoph Donner