Sélection Culturelle de “Points” – Êtes-vous fou devant Botticelli ou ébloui par Gucci ?


Rugueux devant Botticelli

N.-É.Andro Botticelli (1445-1510) Elle occupe une place particulière dans l’histoire de l’art. N.-É.Malgré les mystères qui entourent encore sa vie, cet artiste est sans doute l’un des plus célèbres de la Renaissance italienne. Néanmoins, son œuvre est rare à plusieurs égards.D’abord, il dépend du nombre de tableaux nous Légués, moins de 100 au total.Alors, avec ces infinies délicatesses, qu’elles soient Une vierge inspirée avec un enfant Par son maître Un portrait commandé par Filippo Lippi, ou ses mécènes. L’exposition * qui lui est consacrée par le Musée Jacques Mar André est anachronique” « Botticelli, Designer » signifie qu’elle travaille sur une partie moins connue de son travail : commencer par le mobilier précieux (pas seulement le retable). Son atelier est né de ses peintures. Beaucoup de choses inattendues sont venues du peintre de son atelier de la Via Nuova Donisanti à Florence. Non seulement la broderie, mais aussi les meubles.de Cassonne (Coffre de mariage) Ici, le panneau représentant l’histoire d’Esther est délicieusement décoré, et le secrétaire est décoré d’une précieuse marqueterie, Broderie, ornée d’un motif droit gros Tonte (Toile dans ces formats circulaires) Elle a fait sa réputation. Réunir près de 40 œuvres (dont quelques dessins originaux à des fins d’illustration) Comédie divine (Par Dante), cette exposition s’accompagne d’un riche catalogue cosigné par deux commissaires, Ana Debenedetti et Pierre Curie.

* “” Botticelli, artiste, designer “, Musée Jacques Mar André, 158, Boulevard Haussmann, Paris 8e.. Jusqu’au 24 janvier 2022.

Rire de Picto-Charentaise

Lors de son spectacle, j’ai découvert Élise Noiraud en 2019 Champ des possibles Complet tous les soirs au Festival d’Avignon hors site. Un tête-à-tête fascinant, “une épopée auto-fictive” avec l’arrivée de l’âge, comme elle le dit toute seule. L’actrice raconte son départ de son village familial Poitou-Charentes vers la capitale. Son histoire est discutable, et les rencontres sont intimes avec le spectateur. Les auteurs, metteurs en scène et interprètes de ce one-on-the-scene analysent, jugent et menacent soigneusement leur relation avec cette mère, qui analyse et juge ce moment sensible et fragile où l’on quitte l’enfance. C’est émotionnel. « La question centrale de mon spectacle est de savoir comment les individus, enfants, adolescents, ou jeunes adultes en production sont influencés et façonnés par leurs relations à autrui en construction. » explique Élise Noiraud. L’actrice a de nombreux personnages, le talent pour incarner son père, mais elle possède une petite mère bourgeoise Agamemnon, conseillère pédagogique ou agent immobilier… elle a de l’humour. Revisitez l’autobiographie chez Brio. La troisième et dernière oeuvre de la trilogie Élise, Le texte a été publié par Actes Sud, Champ des possibles Rond-Point présente les deux premiers. banane américaine En tant qu’enfant Pour que tu m’aimes encore A propos de l’adolescence. Gai et drôle !

Le Champ des possibles, par Élise Noiraud. Jusqu’au 19 décembre 2021. 20h30 Temps requis : 1h20.
Il y aura également une trilogie Ellis (version complète) les dimanches 5, 12 et 19 décembre à 14h30.

Lire à nouveauAndré Comte-Sponville : « La seule sagesse fiable est l’amour de la vie.

Aller à Sofia le week-end

De Bulgarie, on connaît le nom de la capitale, yaourt, mais parfois on ne sait pas toujours comment le mettre sur la carte. Il suffit de dire que nous ignorons presque tout.Justification de la participation Cinqe Festival Édition Est Week-end (24 au 29 novembre), cette année dédiée à Sophia. En effet, chaque automne à Paris, le week-end oriental propose de plonger dans un merveilleux bain de littérature, de théâtre, de cinéma ou d’art contemporain lié à la capitale invitée (Warsau 2016, Kiev 2017, Budapest en 2018, Belgrade 2019 en 2018). ) Pour créer un pont culturel passionnant entre elle et l’Occident. Et que doit nous offrir Sophia ? Hélas, les grands artistes ont disparu. L’artiste passionnant Christo est célébré par sa fille Lee, le réalisateur et philosophe André Comte-Sponville en l’honneur de Tzvetan Todorov, le bozar de Paris. En plus de cela, il y a aussi des scènes jeunes actives, poétiques et énergiques à découvrir à cette occasion à Paris. Ne manquez pas l’exposition de photographies pleines de nature d’Elina Kechiceva, qui a collaboré avec les plus grands magazines de mode en concerts, ciné-clubs et masterclass, ou du duo Ina Cancheba (soprano) et Emanuil Ivanov (piano).Rendez hommage à Sophia avec la musique de l’église de Sans Lupis.

week-end de l’Est. 5ème édition : Sophie” Du 24 au 29 novembre.Tous les programmes ci-dessus Week-end alest.com

Lire à nouveauExposition-Christo et Jeanne Claude, Space Packager

Laissez-vous surprendre par “L’art dit colon”

Des pans peu connus de l’histoire de l’art africain se retrouvent dans ce livre magnifique, plus fascinant et plus fascinant.Ces objets artisanaux au XIX, anciennement appelés « art colons » ou, pire, « airport art »e Après la guerre sur le continent, ils prennent leurs modèles et leurs références dans le monde colonial. Des matières (ivoire, et ceci de la présence portugaise), des accessoires, des casques coloniaux, des hauts-de-forme, ou ce parapluie porté par les cavaliers Jorba à ces slips jaunes qui habillent le corps d’une femme d’un Danspoon. !! Impressionnés par cette créativité mixte, les yeux du collectionneur Alain Weil ont réuni avec passion ces œuvres, ignorées des propriétaires de la galerie d’art “Tribal” de Saint-Germain-des-Prés. Tous ces modèles blancs, représentés par des missionnaires, des évêques, des soldats, des managers et des sculpteurs africains, forment une galerie étonnante. Exposition il y a 5 ans “Blancs, noirs” Au quai Branly, Weill a déjà révélé le milieu de cette culture, qui est ici significativement contextualisée. Et il change de nom. L’art dit côlonC’est un précurseur du travail d’artistes contemporains, souvent réalisé par des Africains représentant des colons à des distances très intéressantes, et pour des Africains.

Lire à nouveauTout savoir (ou presque) sur les artistes africains

L’art dit côlon Alain Weil, Alvin Michel, 224 pages, 39 euros

Goûtez à l’univers implacable Gucci

Ridley Scott aura 84 ans le 30 novembre, mais à la vitesse à laquelle il tourne, il semble avoir 30 ans de moins.en attendant Le dernier duel, Son énorme pamphlet féministe médiéval est paru depuis plus d’un mois, et le réalisateur est déjà revenu avec son épée dans un nouvel assaut : Gucci ((((Maison Gucci dans la version originale). Pas de politique cette fois, mais une auscultation féroce du drame célèbre dans les hautes sphères de la mode : deux assassins engagés par l’ex-femme Patrizia Regiani en mars 1995 à Milan pour le styliste et homme d’affaires Maurizio Gucci. Furieux d’être exclu de l’empire.Inspiré de l’enquête Gucci Saga Sorti par Sarah Gay Forden (JC Lates) en 2001, le film repose, entre autres, sur la vivacité du casting, mené par la glamour Lady Gaga, qui s’est transformée en un clone hybride de Liz Taylor et Gina Lollobrigida. Si vous roulez trop le « r » comme presque tous les collègues à l’écran, la chanteuse-actrice incarne une Patrizia caricaturale mais délicieuse. C’est le contraire du jeu froid et distant impeccable d’Adam Driver à Maurizio. Sous le maquillage et le postiche de Paolo, cousin décadent de Maurizio Gucci, n’oubliez ni Jared Leto ni Freewheeling, totalement méconnaissables. C’est un peu trop long (2h37 !), Gucci Richesse visuelle en harmonie avec le sujet, trahison, passion, dépendance à l’apparence… et une dévotion fascinante à cette magnifique et impitoyable jungle du meurtre, tout de même sans s’ennuyer.Je peux comprendre. On n’est souvent pas loin des opérettes et des feuilletons scintillants, mais franchement, on s’amuse !

Par Gucci et Ridley Scott. Au théâtre le 24 novembre.

Plongez dans le passé troublé de Rebecca

Noir c’est noir! TF1 diffuse à l’heure d’or depuis le 18 novembre Rébecca, Réalisé par Didier Le Pêcheur MarcellaA été l’un des grands succès de la chaîne anglaise ITV et Netflix en 2016. Le thriller a suivi un drame de sa mère, Rebecca, qui était complètement séparée de son mari, et a provoqué une violente explosion de colère qui a conduit à une étrange panne de courant. L’histoire commence lorsque cette dernière retourne à la police pour enquêter sur une série de meurtres vicieux impliquant la maîtresse de son mari. Dans ce thriller sans concession, jusqu’à la toute fin, chaque personnage y va avec ses petits coups bas et ses grandes manœuvres. Un scénario profondément sculpté d’une série addictive portée par Bluff Anne Marivin, entourée de Benjamin Biorei, Grégory Montel, Valérie Karsenti, Clotilde Courau et même l’étonnant Baptiste Lukaplan.

Rébecca, Avec TF1 et Salto.

Lire à nouveau“Rebecca” : Benjamin Biorei, odieux à souhait