S’il vous plaît laissez-moi savoir les points.Juan Blanco accusé de viol


NS’L’avocat est passé devant le juge d’instruction ce mardi 23 novembre. Un juge de paix parisien l’a inculpé de viol. En avril dernier, une jeune femme de 20 ans s’est rendue au commissariat pour condamner les agissements de Juan Blanco. Par la suite, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire, 1euh District de Police Judiciaire (DPJ). 1euh En juin, l’adolescent a été placé en détention et s’est vu refuser toute contrainte vis-à-vis du lanceur d’alerte.

“Il n’y a aucun fondement à son blâme, et il est très clair que cette garde à vue était abusive”, a déclaré l’avocat de Juan Blanco.e Yassine Bouzrou a demandé un « classement sans suite immédiate » pour cette étude. D’après Me Le pétitionnaire, Buzlow, “a confirmé qu’il n’y avait aucun signe d’opposition à la violence, à l’intimidation ou à l’insertion”, “a indiqué qu’il était déshabillé” et “a couché avec Juan Blanco après une relation sexuelle”.

Prendre des opioïdes

Le 23 juin, le parquet de Paris a décidé d’ouvrir une information judiciaire sur le nombre de viols confiés aux juges. Le juge de paix n’a pas été convaincu par l’explication de l’avocat. A ce stade de l’enquête, il jugeait que Juan Blanco cherchait à atteindre ses objectifs sans nécessairement obtenir le consentement des jeunes femmes contactées via les réseaux sociaux. C’est la stratégie adoptée qui a conduit à cet acte d’accusation : le demandeur a déclaré avoir pris la drogue à base d’opium proposée par Juan Blanco. “Il m’a fourni un opiacé, Lamaline. A minuit, nous en avons pris”, a-t-elle précisé dans la Déposition. point..

Lire à nouveauJuan Blanco accusé de viol : ce que l’accusateur a dit à la police

Aussi, selon le témoignage d’une jeune femme, Juan Blanco a proposé de regarder un film dans sa chambre. Elle a dit qu’il avait commencé à « flirter » avec elle lorsque le comportement de l’avocat a changé après avoir pris l’opiacé et a affirmé que l’opiacé était réservé. Mais le pamphlétaire a quand même essayé de l’embrasser. La jeune femme le repoussa pour la première fois.

Juan Blanco nie les faits

Selon l’explication du lanceur d’alerte, Juan Blanco semblait être déchaîné. Elle a expliqué qu’elle ne voulait pas avoir de relations sexuelles, ajoutant : Elle a alors affirmé avoir évacué vers le coin du lit. Mais encore, selon elle, Juan Blanco aurait atteint son objectif. Au final, il se serait calmé. Elle et Juan Blanco se sont ensuite endormis.

Dans un long texte posté sur Facebook suite à la divulgation de la plainte, un avocat des médias a donné sa version des faits. Il a évoqué sa rencontre avec une jeune femme de 20 ans originaire de Romans-sur-Isère qui vit à Paris. Il s’est présenté comme un étudiant en sciences politiques et l’a contacté via Instagram. Depuis, sa version romantique a été démentie par la plaignante.