Sondage Elysée : le tribunal ordonne la reprise des procédures


N.-É.Quelques semaines après la fin du procès électoral de l’Elysée, le tribunal a annoncé qu’il reprendrait la procédure lors d’une audience le 3 décembre pour enquêter sur un nouveau document sur Claude Gean publié le mercredi 24 novembre. J’ai pris une décision rare. PNF). Au terme d’une audience d’un mois, la 32e chambre correctionnelle du tribunal de Paris a annoncé le 10 novembre, le 21 janvier, le sort de cinq anciens conseillers et collaborateurs lorsque Nicolas Sarkozy était président de la République. .. Lors de ce soi-disant délibéré, il est très rare qu’un tribunal décide de reprendre la procédure entre la fin du procès et le dépôt de la décision. A propos du sujet qui n’a pas pu être abordé au cours du procès.

« À la suite d’une communication en discussion par le Parquet national financier sur un nouveau travail de personnalité sur Claude Guéant, le tribunal a décidé de reprendre les débats lors du dit Procès+ à l’Elysée le vendredi 3 décembre 2021. 14h00 “, a déclaré le PNF dans un communiqué. Une enquête sur la « personnalité » de l’accusé est nécessaire pour lui permettre d’adapter son jugement si le tribunal le déclare coupable. Selon des sources proches du dossier, les pièces transmises sont deux arrêts de la cour d’appel de Paris concernant l’application du jugement condamné à Claude Nghe An dans l’affaire d’une prime en espèces du ministère de l’Intérieur.

Une partie de la grâce de Claude Nghe An annulée en novembre

Un ancien greffier d’État a été condamné en janvier 2017 à deux ans de prison pour détournement de fonds et recel de fonds publics, dont un an de sursis à l’épreuve et une amende de 75 000 €. Il a également été condamné à verser 210 000 € de dommages et intérêts à l’Etat, conjointement et individuellement avec les quatre autres prévenus. Le 9 novembre, le parquet pénal de la cour d’appel a annulé une partie de la suspension de Claude Nghe (trois mois) car il jugeait qu’il n’avait pas effectué les versements nécessaires, selon des sources proches du dossier.

Lire à nouveauNicolas Sarkozy : “Je ne suis pas devant un tribunal politique”

L’avocat de l’ancien ministre de l’Intérieur n’a pas répondu à la demande de l’Agence France-Presse. Dans le cas du sondage Elysée, d’anciens proches de Nicolas Sarkozy ont comparu pour malversations ou détournements de fonds publics, selon les cas, autour de prestations de conseil et d’enquêtes qui étaient facturées sans appel d’offres. Claude Nghe An, qui a nié la violation de la loi, a été condamné à six mois de prison et un an de prison, dont une amende de 10 000 €.

Lire à nouveauClaude Nghe An accusé de corruption passive