Super Right : “Ils sont armés pour protéger l’idéologie d’Eric Zemmour.”


N.-É.Ils ont été arrêtés par la DGSI après qu’une enquête préliminaire de la Direction générale de la sécurité intérieure (PNAT) a été ouverte pour provocation directe d’organisations criminelles terroristes et actes de terrorisme. Le premier fonctionnaire territorial de 46 ans a été arrêté à Montauban.

Le second, âgé d’environ 60 ans, vit à Sandnido Pile en Girond depuis sa sortie de prison. Ce dernier est, en effet, connu des juridictions pénales et criminelles de droit commun. En 2006, il a tiré sur son beau-frère dans un conflit familial. Depuis sa libération, il n’a déclaré aucune activité professionnelle et a fait bon usage de ses revenus sociaux. Il habitait un village à 6 kilomètres de Libourne. Il comptait sur l’aide sociale de la commune car la fin du mois était difficile. Hunter, il a été exclu de l’association à laquelle il appartenait.

« Il ne participait pas à la vie politique locale, explique Fabienne Fontenault, maire de Sandoni de Pile. Son idée super correcte ne vient pas de nulle part. Comme d’autres, ils sont armés pour défendre l’idéologie d’Eric Zemmour. Nous devons faire face aux conséquences de son discours. Zemmour véhicule profondément des propos et des thèses antidémocratiques », soulignent les élus.

« Super accélérateur de droite »

Les deux suspects entreposaient des armes, des munitions et des composants pouvant être utilisés pour fabriquer des explosifs. Ils ne sont pas dans le fichier. Ils correspondaient à des chaînes créées uniquement sur le réseau crypté Telegram. La DGSI les considère comme appartenant au mouvement accélérationniste d’extrême droite.

Selon l’historien Nicolas Lebeau monde En mai dernier, la théorie a été diffusée par Brenton Tarant, qui a tué 51 personnes et en a blessé 49 en mars 2019 lors de l’attaque de deux mosquées à Christchurch, en Nouvelle-Zélande. Il y consacre deux pages dans son manifeste intitulé « Le Grand Remplacement ». L’homme qui a attaqué la mosquée de Bayonne en octobre 2019 a également affirmé faire partie de cette idéologie.

« L’accélérationnisme s’est développé surtout aux États-Unis. Siège [1992], Un livre de James Mason sur les néo-nazis, traduit par les patriotes de la revanche du groupe d’extrême droite français. Il existe une idée selon laquelle la guerre raciale doit être accélérée pour que les Blancs survivent. En France, la guerre commence avec l’attentat de 2015 et nous pensons que la seule chance de survivre est d’accélérer. confusion. Selon les historiens membres du Comité de pilotage du Programme français violences et extrémistes, l’accélérationnisme est une guerre raciale et le principe est qu’il faut passer à la violence.