Tennis : Nicolas Mahut invite Peng Shuai au tournoi d’Angers

C’est une vidéo qui ne dure que quelques secondes. En seulement 30 secondes, Nicolas Mahut fait passer un message de calme absolu. “Bonjour, c’est Nicolas Mahut. Je suis le directeur de P2iAngers ArenaLoire. Tout se passe bien dans cette première édition, mais il me manque surtout un joueur, Peng Shuai. Je ne peux pas jouer sur le terrain cette semaine. C’était, mais je vous encourage à remettre le trophée au vainqueur du tournoi dans ma ville dimanche. Peng Shuai, nous vous attendons. Après cette vidéo avec le hashtag #WaitingForPengShuai Suivent ces mots : “ici ou ailleurs”. L’initiative a immédiatement été saluée sur les réseaux sociaux.

Au début de la disparition de Peng Shuai, le joueur qui était le meilleur du monde en double avait déjà réagi. “Ce n’est pas seulement un problème avec la WTA. Nous sommes tous inquiets”, a-t-il tweeté.

Depuis novembre, le monde du sport se mobilise pour les joueurs de tennis chinois qui ont disparu des radars après avoir accusé de hauts dirigeants proches du Premier ministre chinois Li Keqiang de viol. Le tsunami planétaire a exhorté les dirigeants chinois à organiser une interview par vidéoconférence entre l’athlète de 35 ans et le président du CIO, Thomas Bach. Une vidéo qui n’a pas éteint le feu car Peng Shuai n’a pas dit si c’était gratuit.

Depuis lors, le président de la WTA, Steve Simon, a annoncé le 1er décembre que tous les tournois WTA qui devaient se tenir en Chine avaient été suspendus malgré l’impact financier potentiel.

Dans une situation tendue avec les boycotts diplomatiques des États-Unis, de la Grande-Bretagne, du Canada et de l’Australie aux Jeux olympiques de Pékin, l’affaire Peng Shuai est une véritable épine pour l’administration chinoise.