Tennis : Sans vaccin, Djokovic s’expose à un parcours du combattant majeur

Après l’Open d’Australie (son terrain de jeu préféré où il a gagné neuf fois), il a remporté un titre record de 21e place et dans trois autres tournois majeurs où on peut s’attendre à ce qu’il dépasse Roger Federer et Rafael. 1 au monde ? Nadal ?

..Plus souple que Roland Garros

A ce jour, l’horizon de Djokovic est le plus clairement visible en allant à Paris, même s’il dépend du protocole sanitaire mis en place par Roland Garros (22 mai au 5 juin) en concertation avec les autorités françaises.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

athlète”Le protocole, la bulle sanitaire de ces grands rendez-vous sportifs le permet, ainsi les personnes non vaccinées (…) peuvent participer à la compétition.“Selon la ministre française des Sports Roxana Malacineanu, nous nous sommes interrogés sur le cas d’un Serbe de 34 ans la semaine dernière.

Il est toujours à l’étude par le Congrès et dit : “Tous les sportifs s’entraînant en France, qu’ils soient français ou étrangers, s’ils résident sur notre territoire“Selon les explications du ministre, ce ne serait pas le cas, par exemple, à Djokovic.

Néanmoins, à l’instar des deux dernières éditions du Tournoi sur terre battue, qui attend les meilleurs mondiaux sur un aller-retour limité entre le stade et l’hôtel, c’est potentiellement Roland Garros sous une autre bulle sanitaire.

.. Avez-vous été mis en quarantaine à Wimbledon ?

Djokovic n’est pas exempté de quarantaine en raison des contraintes sanitaires actuelles au Royaume-Uni, car Wimbledon ne fait pas partie des événements sportifs bénéficiant de l’exemption.

En détail, il doit être mis en quarantaine pendant 10 jours après son arrivée au Royaume-Uni et se tester une première fois dans les 2 jours précédant le voyage, la deuxième fois dans les 2 jours suivant son arrivée et la troisième fois au plus tôt. Jour.

Au mieux, cette quarantaine est “après les deux premiers tests négatifs.Monticule“J’en ai pris un supplémentaire à mes propres frais, mais si je n’avais pas séjourné dans un pays sur la liste rouge établie par les autorités britanniques au cours des 10 derniers jours, il n’y a plus rien maintenant.

Un test positif prolonge la quarantaine de 10 jours à compter de la date du résultat positif.

Pourtant, à six mois et demi du Grand Chelem sur la pelouse (27 juin-10 juillet), ce protocole sanitaire a largement le temps d’évoluer en réponse aux fluctuations de la pandémie.

Cela n’exclut pas non plus la reconstitution par Wimbledon de la bulle sanitaire comme en 2021, limitant les hôtels et les déplacements vers les sites de tournois de Londres.

..Casse-tête américain

Franchir les frontières de l’US Open (29 août-11 septembre) s’annonce très compliqué à moins que les règles ne soient assouplies.

À compter du 8 novembre 2021, tous les passagers adultes voyageant aux États-Unis, à l’exception des citoyens américains et des résidents permanents, doivent présenter un certificat de vaccination complet pour être admis. Et cette dispense des obligations de vaccination est rare.

L’un d’eux est “Documentation des contre-indications médicales à la vaccination contre le Covid-19“ou”Participation à des essais cliniques spécifiques du Covid-19“Selon le service de santé publique américain. Cependant, la dépendance de Djokovic à l’entrée en Australie, plutôt qu’à une infection récente, est la base de l’exonération fiscale.

Cela ne tient pas compte de l’ajout de règles sanitaires spécifiques à New York. Par exemple, la basketteuse Kyrie Irving ne peut pas jouer les matchs à domicile des Brooklyn Nets car elle n’a pas été vaccinée.

Le spécialiste du double Pierre-Huguer Herbert a renoncé à l’Open d’Australie car il n’a pas été vacciné, mais s’attend à ne pas pouvoir participer à l’US Open. “”Les États-Unis, c’est un mois complet en mars et c’est toute la tournée estivale de l’US Open. Près de la moitié de la saison n’est pas anodine.La prochaine étape est la possibilité d’arrêter le tennis“J’ai expliqué le joueur français dans une interview accordée à Requip.

Express

Au-delà de l’Open national, trois des neuf Masters 1000 du calendrier ATP se dérouleront aux États-Unis, Indian Wells et Miami au printemps, et Cincinnati en été.


avis

Chronique

Christophe DonateurChristophe Donateur

Chronique

Chronique des donateurs Crédit : LAURA ACQUAVIVAChristophe Donateur

Chronique

Sylvain Chute

Chronique

Nicolas Bouzou identifie trois grandes batailles cette année.Nicolas Buzo