TGV, RER, Métro, Autoroutes… Quel opérateur propose le meilleur réseau mobile ?

Il n’y a pas que les tunnels qui bloquent les signaux. Grâce au test de fonctionnement du nouveau site d’antenne relais, la qualité de service globale des réseaux de télécommunications s’est améliorée dans les zones centrales et rurales de la ville en 2021, mais tous les opérateurs n’ont pas fait les mêmes progrès dans les transports et les autoroutes.

Dans la 22e édition de l’enquête annuelle, enrichie de millions de mesures, l’Arcep genre communication a diffusé un bilan de la qualité des réseaux 2G, 3G et 4G. Vie courante.

L’Arcep a pris en compte que lors d’un test réalisé avec deux cartes SIM du même opérateur, “garder le débit d’appel pendant 2 minutes, conserver le débit d’appel pendant 2 minutes, pas de problèmes de voix”. Nous avons mesuré la qualité des appels vocaux. Pour l’internet mobile, principalement en 4G, les régulateurs comparent les concurrents en fonction du pourcentage de pages Web chargées dans la zone en moins de 5 secondes ainsi qu’en moins de 10 secondes.

Orange domine le train

Sur les autoroutes, toutes les autoroutes et une vingtaine de routes départementales, 93 % des appels passés chez Orange n’ont aucun impact contre 91 % pour Bouygues Telecom, 88 % pour SFR et 84 % pour Free Mobile. Les connexions Internet réduisent considérablement l’écart. Dans 97 % des cas, la page web s’affiche en orange en moins de 10 secondes, suivie par Bouygues Telecom (95 %), SFR (94 %) et Free Mobile (93 %).

Au TGV, l’opérateur historique Orange a réalisé une belle percée dans les appels vocaux, avec 79% des appels maintenus pendant deux minutes. Soit 13 points d’avance sur Bouygues Telecom, 15 points sur SFR et 16 points sur Free Mobile.

Souvent, les usagers sont ridiculisés et les connexions internet dans le train sont avancées, mais cela reste une donnée nationale, et chaque expérience est clairement différente et peut être frustrante. Le réseau de la 4G orange sur le TGV et les antennes relais le long de ses rails semblent aussi faire la différence, avec 85 % des pages web affichées en moins de 10 secondes, soit une augmentation de 4 points par an. Bouygues Telecom et Free Mobile dominent (72 %), suivis de SFR (71 %).

La différence de qualité du réseau mobile n’est pas aussi sensible entre les Intercités analysés et les lignes 50TER. Pour les appels, Orange reste leader avec 72 % des appels en attente de 2 minutes. Il n’y a pas de différence entre Bouygues Telecom et Free (65%) et SFR est légèrement en retrait (64%). Sur l’internet mobile, l’ex-France Télécom a de bonnes « statistiques », avec 83 % de pages web affichées en moins de 10 secondes, 76 % pour Bouygues, 74 % gratuitement et 73 % pour SFR.

Les recherches de l’Arcep sont le résultat de dizaines de milliers de mesures.

L’étude a également porté sur les transports publics locaux, notamment en région RER et Transilien Paris. Bouygues Telecom et Orange sont au coude à coude (90 %) dans les appels soutenus, et SFR (85 %) est légèrement au-dessus de Free. Concernant les consultations sur les réseaux sociaux et les applications sur Internet, Orange (95 %) a un écart minimum de 6 points avec les autres opérateurs (Bouygues Telecom (89 %), SFR (88 %), Free Mobile (87 %)). je le répands.

Enfin, l’Arsep a envoyé l’expert dans les tunnels du métro de Lille, Paris, Lyon ou encore Rennes. En ce qui concerne Internet, les différences entre les opérateurs d’appels sont minimes.

La qualité des réseaux mobiles dans les transports en Ile de France a été quantifiée.
La qualité des réseaux mobiles dans les transports en Ile de France a été quantifiée.

Orange montre que 89 % des appels sont maintenus, SFR (87 %), Bouygues Telecom (86 %) et Free Mobile complétant le tableau avec 85 %. Pour la 4G et le haut débit mobile interne, Orange et Bouygues proposent les tarifs les plus élevés avec 95 % de pages affichées aussi vite que le 100m olympique. En revanche, SFR (94 %) et Free Mobile (92 %) suivent.