Tourisme : Environ 2 milliards pour relancer ce secteur fragilisé par la crise

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé un plan de 1,9 milliard d’euros pour relancer le tourisme en France au départ d’Amboise (André-et-Loire) plus tôt ce samedi après-midi. Ce secteur a été particulièrement touché par la pandémie de Covid-19, et sa vocation est claire. Il s’agit de renforcer la position du pays en tant que première destination touristique mondiale.

Avant la crise, la France a pu faire Cocorico, qui a accueilli 90 millions de touristes étrangers en 2019 (+ 4%) et était la première sur le podium en termes de recettes internationales de 57,9 milliards d’euros.

Ravi et lyrique, et visiblement ravi d’arriver plein les mains, Jean Castex a d’abord longuement plaidé pour l’attraction tricolore. « Ce n’est pas une ville, ce n’est pas un village qui ne propose pas de belles églises, musées, festivals, etc. , première station de ski au monde avec 350 stations, ainsi que « plus de 8 000 musées, 6 000 festivals et près de 45 000 monuments ». , Parcs et jardins protégés comme monuments historiques. ” Ne le jetez plus !

Aider les personnes les plus défavorisées

Mais pour garder une longueur d’avance, le secteur touristique français a besoin de se moderniser. Cette enveloppe de 1,9 milliard d’euros est principalement constituée de prêts. En particulier, 750 millions d’euros prendront la forme d’un prêt tourisme, outil de la banque publique Bpifrance, dédié aux PME et TPE du secteur touristique qui ont besoin d’être investies pour se moderniser. Le gouvernement fournira également 500 millions d’euros de prêts de relance du tourisme et de prêts à long terme de banques territoriales étrangères visant à soutenir les investissements à grande échelle des entreprises et des collectivités.

Enfin, 650 millions d’euros seront distribués sur le nouveau prêt. Aider les plus démunis à partir en vacances (aider 50 000 jeunes et 100 000 seniors à partir en précarité chaque année d’ici 2025), et d’autres Faire revenir les exposants. Nous soutenons le développement des expositions, des salons et du tourisme responsable.

2 millions d’emplois en jeu

A l’horizon 2030, la France sera la première destination touristique durable, car c’est l’un des autres objectifs de ce plan touristique. Ainsi, la classification des installations (1 à 5 étoiles) sera modernisée pour intégrer le développement durable (et la numérisation des services).

Mais… les experts de ce secteur voulaient que le plan prévoie en priorité les merveilles des remboursements de prêts garantis par l’État sur 10 à 12 ans sur les quatre années actuelles. .. Umih, l’un des principaux syndicats patronaux de l’hôtellerie et de la restauration, a affirmé cette semaine qu'”il est impératif que les entreprises continuent de faire des affaires et d’investir”. Le ministre de l’Économie Bruno Le Mer semble avoir fermé la porte aux “mesures systématiques de diffusion ou d’abandon” de l’EMP, dont le rachat débutera en mars 2022.

Enfin, le tourisme a souligné Jean Castex dans une présentation ce samedi, “C’est non seulement une grande vitrine, mais aussi un puissant moteur de création d’emplois”. En France, on compte aujourd’hui 2 millions d’emplois directs et indirects. Par exemple, l’une des mesures consiste à prévoir un bureau d’accueil et d’orientation pour les travailleurs saisonniers des zones touristiques.