Tourisme mondial : perte de 2 000 milliards de dollars en 2021


N.-É.L’Organisation mondiale du tourisme (OMT), a annoncé lundi 29 novembre, prédit que le secteur mondial du tourisme perdra 2 000 milliards de dollars supplémentaires cette année en raison des restrictions liées à la pandémie de Covid-19. Reprise des activités « lentes » et « fragiles » pour l’établissement.

Cette estimation, ainsi que les pertes survenues en 2020, ont pris de nouvelles limites pour faire face à la nouvelle vague d’épidémies, notamment en Europe, et le premier variant d’Omicron détecté en Afrique du Sud s’est propagé dans le monde entier. Ces derniers développements montrent que la situation est “totalement imprévisible” et que le secteur du tourisme n’est pas affecté par les dangers qui pourraient causer “des dommages économiques extrêmes”, a reconnu l’Agence France-Presse, a reconnu le secrétaire général de l’entreprise, Zurab Pororikashvili.

Lire à nouveauLe charme du territoire-pourquoi ils aiment la France

« La crise du secteur touristique est historique.

Par conséquent, selon les agences de l’ONU, l’arrivée de touristes internationaux cette année devrait rester 70 à 75 % inférieure à celle d’avant la pandémie. Le secteur du tourisme le plus touché par le Covid-19 devrait subir une perte supplémentaire de pharaon estimée à 2 000 milliards de dollars (1,78 000 milliards d’euros), le même niveau qu’en 2020. Le secteur du tourisme est historique, mais le tourisme a la capacité de se redresser rapidement », a déclaré Zurab Pololikashvili de Nuance, qui espère que 2022 sera une « année bien meilleure » que 2021. rizière.

En été, l’arrivée de touristes d’outre-mer s’est redressée et l’augmentation rapide de la vaccination a montré une amélioration par rapport à la crise du début de l’année. Malgré tout, selon les régions du monde, le rythme de la reprise reste « inégal », et dans le communiqué de presse de l’OMT, cette situation inégale a des degrés variables de restrictions de mobilité, de taux de vaccination, et. Elle prétend être due à la confiance du voyageur.

Lire à nouveauA visiter : le Mont Corse sur la côte

Près de 50 pays sont toujours fermés aux touristes

Au troisième trimestre, certaines îles des Caraïbes, certaines destinations d’Europe du Sud et de Méditerranée ont enregistré “plus proche (…) voire parfois plus haut” qu’en 2019. En revanche, il n’a guère été bien accueilli dans d’autres pays. Aux touristes, en particulier en Asie et dans le Pacifique, de nombreux États interdisent encore aujourd’hui les voyages “non essentiels”.

Selon l’OMT, 46 pays sont à ce stade totalement fermés aux touristes, une destination sur cinq et 55 sont partiellement fermés. A l’inverse, quatre pays, la Colombie, le Costa Rica, le Mexique et la République dominicaine, ont levé toutes les restrictions. Face à ces obstacles, l’OMT, qui envisage d’aborder ces questions lors d’une assemblée générale dans la capitale espagnole, conclut que seules des réponses coordonnées des pays permettront de “regagner la confiance des consommateurs”.