Troisième dose : pourquoi les obstétriciens et gynécologues veulent étendre la campagne aux femmes enceintes

Vous souhaitez étendre la campagne de rappel du vaccin anti-covid aux femmes enceintes ? Ceci est recommandé par un gynécologue français, mais 5 millions de Français ont déjà reçu des doses supplémentaires. Au total, 7,7 millions de personnes seront rappelées en France, selon le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. LCI ce jeudi. de Avis publié mercredi, Université Nationale d’Obstétricien-Gynécologue et Obstétricien (CNGOF) et Maladies infectieuses du groupe de recherche sur la grossesse (Grig) Je pense que les femmes enceintes devraient en faire partie, mais ce n’est pas encore le cas.

« Une troisième dose du vaccin SARS-CoV2 devrait être administrée aux femmes enceintes ou souhaitant le devenir, quel que soit leur âge gestationnel, si le calendrier initial dépasse 6 mois », écrivent-ils. Et encore plus s’ils présentent des comorbidités, telles que “maladie chronique, traitement immunosuppresseur, diabète, hypertension, obésité”. [ou] Vieillesse “.

Risque important d’hospitalisation en réanimation

Les femmes enceintes sont déjà reconnues comme un groupe à risque grave par le Conseil supérieur de la santé publique (HCSP) et la Direction supérieure de la santé (HAS). Ainsi, les femmes enceintes infectées ont 18 fois plus de chances d’être admises en réanimation, 2,8 fois plus de risques de perdre leur fœtus et 5 fois plus de chances d’avoir des nouveau-nés en réanimation que les femmes enceintes non infectées.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Le CNGOF et Grig rappellent également l’efficacité et l’innocuité du vaccin contre le Covid-19 chez la femme enceinte. « Des études montrent que les femmes enceintes vaccinées sont moins susceptibles d’être infectées. [3,5 fois moins que celles qui n’ont pas été vaccinées]..Les études ne montrent aucun effet tératogène [susceptibles de provoquer des malformations chez les enfants exposés in utero] Les deux vaccins et leurs effets sur la reproduction « concluent que ces vaccins sont sûrs et efficaces, et écrivent l’opinion des scientifiques ».

Lire aussi >> La vaccination sera-t-elle stérile ?Les fausses nouvelles compliquent les campagnes aux États-Unis

Courant Personnes faisant l’objet d’un rappel Six mois après le calendrier de vaccination complet (avec Pfizer, Moderna ou AstraZeneca). Cela concerne les personnes de plus de 65 ans. Résidents des maisons de soins infirmiers et des établissements de soins de longue durée et des logements indépendants. Personnes de tous âges avec comorbidité. Les personnes de tous âges présentant une immunodéficience et les adultes qui les entourent. Professionnels de santé et salariés des secteurs sanitaire et médico-social. Les personnes qui ont été vaccinées avec le vaccin Janssen sont éligibles un mois après une dose unique, quel que soit leur âge.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Début décembre, la campagne de rappel se déroulera entre 50 et 64 ans. Gabriel Attal a annoncé jeudi que le centre de vaccination, qui avait été fermé à la fin de l’été après une campagne de vaccination de masse de six mois, allait “redémarrer” pour prendre en charge les rappels. Le centre de vaccination “a montré toute son efficacité et a été identifié”, a-t-il plaidé, “les Français les connaissent, ils savent où aller”. Mais “il existe d’autres moyens d’accéder aux vaccins et aux rappels”, “à son médecin traitant, à la pharmacie”, a également rappelé un porte-parole du gouvernement.


avis

Chronique

Robin Rivaton, essayiste, membre du Conseil d'évaluation scientifique de la Fondation pour l'innovation politique (Fondapole).Robin Rivaton

Journal libéral

"Si ce n'est pas faux quand de nombreux économistes prestigieux viennent dire que c'est le bon moment pour emprunter aujourd'hui, ils s'expliquent pour la mauvaise raison."Considérez Alan Madran.Alain Madelin

Chronique

"Au contraire, la diabolisation n'a pas retardé la montée continue des voix du Rassemblement national, devenu le Rassemblement national."Cela me rappelle Abnousse Shalmani.Abnoussé Shalmani

Chronique

Nicolas Buzou (P. CHAGNON / COCKTAIL SANTÉ)Nicolas Buzo