Un grand renouveau du patin à roues alignées, du roller dans les années 80


Écoutez cet article dans l’application


Écoutez cet article dans l’application

En costume-cravate, et une serviette sous le bras, ces deux cadres supérieurs quittent La Défense pour participer à l’opéra en patins à roulettes. Le Franco-Américain Robert, 42 ans, a reconverti son collègue francilien. Il voyage actuellement quotidiennement depuis plusieurs mois. « Prochaine étape : l’initier à la danse patineuse. Il devrait adorer ça », dit-il.

Les quad rollers, ces patins à quatre roues, et les stars des années 80 sont de retour. Les puristes diront qu’ils n’ont jamais complètement disparu. Des randonnées pédestres ont certes eu lieu régulièrement dans le quartier Saint-Michel de Paris, mais le domaine est devenu obsolète. Ce n’est plus le cas. “Les ventes annuelles sont en hausse de 120 % et même de 130 %. Ce n’est pas une tendance passagère, mais une résurgence de fond”, a déclaré le responsable de la communication d’Oxelo’s, marque spécialiste des sports urbains de Decathlon, garantit Jonathan Maupin.

Lire la suite >> Vélos cargo, nouveaux véhicules familiaux

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Point de départ? En mars 2020, des milliers de Français ont sorti de vieux patins de l’astrium pour faire du sport dans les limites restreintes du premier confinement. D’autres voulaient commander. “Mais je n’avais pas anticipé un boom car il était en rupture de stock, tellement de clients se tournent vers l’étranger, notamment aux Etats-Unis, où ils vendent des offres colorées et moins classiques. Encore aujourd’hui. Nous grandissons et nous n’avons pas beaucoup en stock. Voir », ajoute Jonathan Morpin.

Avantages multiples

La Fédération Académique Française souligne les bienfaits de ce sport ultra-parfait. Qu’il s’agisse de randonnée, de danse ou de derby, la pratique se décline sous de multiples formes et promet du renforcement musculaire, du recouvrement, de l’exercice aérobie, de l’équilibre et des réflexes… c’est aussi un sport respectueux des articulations. … Exclut les chutes. L’entrepreneur scintillant et ensoleillé Cecil Bruno ne s’est guère effondré depuis qu’il a commencé ce sport de glisse. “Je dois dire que je ne suis pas du tout Daredevil, je vais au piano, au piano”, avoue-t-elle. Ses patins, qu’elle n’enlève jamais, existent depuis environ 6 ans. Ils ont été couronnés comme décorations dans son salon. Un jour, à l’instigation d’une amie, elle a finalement décidé de les porter. “Je faisais beaucoup de roller quand j’étais ado. Le quad était difficile et dur. Mais le code est plus beau et cette esthétique californienne est fascinante. J’aime aussi le côté fun de ce sport. Et le sentiment de liberté ça me donne », dit-elle.

Lire la suite >> 1979-Rolls, rolls, petits patins

Il y a deux mois, son mari Kevin a décidé de l’accompagner afin d’immortaliser ses réalisations en photographie. Il finira par louer une paire. Et donner à son tour. Les deux chefs d’entreprise viennent d’offrir à leur fille de cinq ans le premier couple. Et leur projet est de créer une chorégraphie de mariage de 10 ans en 2022. “Lorsque nous parlons à d’autres nouveaux adeptes, beaucoup évoquent volontairement des souvenirs d’enfance”, explique Cecil.

Application L’Express

Analyse et décryptage du suivi où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Conscience communautaire

Cependant, la nostalgie seule ne peut pas expliquer la tendance. “C’est aussi un état d’esprit. C’est un encouragement communautaire rafraîchissant pour un mode de vie sain”, ajoute Clément Julian, un clerc de 32 ans et collectionneur de patins. « La cible est large car elle touche aussi bien les jeunes et les adolescents que les hommes et les femmes qui pratiquent le roller depuis plusieurs années, notamment sur les réseaux sociaux où de nombreuses stars publient leurs posts. Ça évolue. Avec leurs patins », explique l’un des Impala, l’une des marques les plus connues aujourd’hui. Je ne peux plus compter le nombre de vidéos sur TikTok et Instagram. Comprend ceux d’Oumi Janta à Berlin. Consécration en septembre dernier : Icon a joué avec la marque de lingerie Etam lors de la Fashion Week de Paris. D’autres entreprises flairent les tendances. Adidas a signé une collaboration avec des skateurs pour sa collection écologique, Clean Classics. Début juin, c’était au tour de Bottega Veneta d’en faire une égérie officielle. Chaque campagne est virale et est un signe que le marché est en plein essor.


avis

Tribune

"Dans l'espace physique, nous n'avons d'autre choix que de nous rencontrer et de nous côtoyer.", enchante l'architecte et ingénieur Carlo Ratti.Par Carlo Latti *

Chronique

Antoine Bueno, futuristeAntoine Bueno *

Chronique

Jean-Laurent CasselyJean-Laurent Cassely