“Une belle surprise que vous nous avez réservée” : Ménard pense que Macron est “courageux” de venir à Bézier.

Il est “heureux”, Robert Ménard. Le maire d’extrême droite de Bézier (Ero) a salué mardi la visite d’Emmanuel Macron. Selon les membres du conseil municipal, le président est « courageux » et « non sectaire » de venir dans sa ville.

“Merci d’être venu ici, je suis content”, a-t-il dit. Il a accueilli le président à l’entrée de l’entreprise Genvia pour une visite visant à mettre en lumière le rôle de l’hydrogène dans les prochaines années. “Moi aussi”, a répondu Emmanuel Macron. Emmanuel Macron a également salué Emmanuel Ménard, un membre non inscrit de l’épouse du maire, proche du RN. “C’est une belle surprise à nous faire quand on vient à Bézier”, lui dit-elle.

“Quand vous venez dans une ville comme nous, vous avez le courage d’être à ses côtés, pas sectaire”, a déclaré Robert Ménard aux journalistes qu’il n’avait jamais rencontré Emmanuel Macron. “Quand le président fait quelque chose de bien, je dis Bravo”, a-t-il ajouté. “Quand je ne suis pas d’accord, je le dis aussi.”

Il a dit avoir “applaudis le même jour” lorsque le chef de l’Etat a imposé un laissez-passer sanitaire le 12 juillet. “Je ne veux pas ressembler à mon ami sectaire comme tout le monde”, a-t-il poursuivi, se disant indépendant du parti. Cependant, il a confirmé qu’il ne voterait pas pour Emmanuel Macron à l’élection présidentielle d’avril 2022. “Il y a des désaccords sur l’immigration, la sécurité, l’histoire et la justice”, a déclaré le chef de l’Etat.

« On a fait de Bézier une sorte de bal.

“Ce n’est pas vrai que l’Etat abandonne (Bezier). A chaque fois qu’il répond oui”, a assuré Robert Ménard et salué le soutien qu’Emmanuel Macron était censé annoncer pour le développement de Genvia. « Pendant des décennies nous avons été une sorte de balle à Bézier. Nous étions définitivement une ville dépassée car nous étions dans la métallurgie, ce qui n’est plus l’avenir de ce pays. I La responsabilité pour nous est une opportunité. Je pense qu’il y a une belle morale, “il ajouta.

Après avoir accueilli les élus, Emmanuel Macron a visité l’usine de Genvia, qui développe une ligne pilote de production de cellules d’électrolyse à haute température pour produire de l’hydrogène à partir de molécules d’eau, selon une toute nouvelle technologie.

Ce secteur est soutenu par le Plan d’investissement français 2030 de 30 milliards d’euros sur les « Technologies du futur », dont fait partie l’hydrogène, présenté par Emmanuel Macron en octobre.