Vaccin Covid : Novavax et Janssen pour rassurer les anti-ARN

La Direction de la santé supérieure (HAS), chargée d’orienter la politique vaccinale du gouvernement, a donné vendredi son feu vert aux vaccins de l’institut américain Novavax. Ce sera le cinquième disponible en France.

Elle a également annoncé de nouvelles recommandations pour le vaccin Janssen. Il est déjà disponible pour les personnes de plus de 55 ans, mais il est rarement utilisé plus.

Dans certains cas, lui et Nuvavax ont dit : “Alternative pratique“Pour ceux qui hésitent à s’injecter le vaccin à ARN messager de Pfizer et Moderna, la HAS juge dans cet avis.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Même si quatre vaccins étaient auparavant homologués en France, les vaccins Pfizer et Modana sont utilisés presque exclusivement. Ils reposent sur une technologie inédite, l’ARN messager.

Les deux autres, AstraZeneca et Janssen’s, sont redirigés vers les pays pauvres via le programme international Covax.

-Coqueluche-

La HAS continue d’y croire nécessaire. »Bon sentiment“En raison de sa grande efficacité, il s’agit d’un vaccin à ARNm pour l’injection initiale et l’immunisation de rappel.

Mais elle a dit “Novavax et Janssen”Représente des options supplémentaires“Pour les personnes”Je ne veux pas le recevoir ou je ne peux pas le recevoirDu vaccin à ARNm.

Ils sont”Les personnes qui hésitent à utiliser le vaccin à ARNm“ou”Personnes ayant subi des événements indésirables graves après la première injection“.

Cependant, en raison de l’apparition de la variante Omicron, il est “Essentiel pour compléter la couverture vaccinale primaire et accélérer les campagnes de rappel“Ces gens insistent sur la HAS.

À ce stade, il reste encore 4,9 millions de personnes de plus de 12 ans qui n’ont pas reçu une seule dose de vaccin. Certaines personnes non vaccinées soulignent leur méfiance à l’égard de la technologie de l’ARNm.

Interrogé vendredi matin sur Europe 1, l’infectiologue Eric Combs a estimé que l’arrivée d’un nouveau vaccin pourrait accroître l’anxiété des personnes non vaccinées.Nous utilisons une technologie que nous connaissons“.

Novavax, vendu sous le nom de Nuvaxovid, dit “Sous-unité” : Contient des composants du virus introduits dans l’organisme pour provoquer une réponse immunitaire (pas le virus entier comme les vaccins les plus classiques).

Les vaccins contre la coqueluche, la méningite à méningocoques et l’hépatite B sont basés sur cette technique.

Celle de Janssen, dit-il,Vecteur viral(Un autre virus de la famille des adénovirus est utilisé comme plate-forme).

-Au début de Février-

Le ministère de la Santé a indiqué cette semaine que la première livraison de Novavax est prévue pour début février. La France prévoit d’administrer 3,2 millions de doses de Novavax au premier trimestre, dont un million de doses de la première dose.

Au niveau européen, le feu vert est tombé le 21 décembre.

Dans cet avis, la HAS définit les conditions d’utilisation de Novavax et Janssen pour les personnes ne souhaitant pas ou ne recevant pas le vaccin ARNm.

Avec les deux premières doses, ces personnes peuvent recevoir soit Janssen (2 mois entre les doses) soit Novavax (3 semaines entre les doses) si elles ont 55 ans ou plus.

Si vous avez moins de 55 ans, vous pouvez recevoir le vaccin Novavax. En son absence, Janssen a déclaré : “À titre exceptionnel“utiliser.

Par mesure de sécurité, la HAS estime que Janssen peut être utilisé par les personnes de plus de 55 ans, même si elles ont déjà été vaccinées deux fois. En revanche, n’utilisez pas Nuvavax comme rappel car il n’y a pas d’essais cliniques.

Ces derniers mois, le vaccin Janssen a été limité aux personnes de plus de 55 ans en raison du risque élevé d’effets secondaires chez les jeunes.

Au départ, il devait s’agir d’une dose unique, mais des études ont montré que cela ne suffisait pas.

Express

Cependant, AstraZeneca présente un risque élevé de caillots sanguins, ce qui accroît la méfiance, mais il reste faible.


avis

Chronique

Christophe DonateurChristophe Donateur

Chronique

Chronique des donateurs Crédit : LAURA ACQUAVIVAChristophe Donateur

Chronique

Sylvain Chute

Chronique

Nicolas Bouzou identifie trois grandes batailles cette année.Nicolas Buzo