Vaccination contre le Covid : la France a-t-elle suffisamment protégé les personnes âgées ?

Olivier Véran continue de nous le rappeler. Sans vaccination, il y aurait eu davantage de décès liés au Covid, notamment chez les personnes âgées qui sont bien plus vulnérables que les jeunes face au virus. Mais peut-on vraiment estimer le nombre de vies sauvées chez nos aînés, et surtout, la France est-elle meilleure ou pire que ses voisins de la région ?Recherche publiée Site Internet d’Eurosurveillance Je vais vous donner quelques réponses. Les bénéfices apportés par le vaccin sont incontestables, selon cette étude, menée par des chercheurs de la branche européenne de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Des campagnes dans 33 pays ont sauvé la vie de 470 000 personnes de plus de 60 ans entre décembre 2020 et novembre 2021. Autrement dit, le nombre de décès a diminué de 51 %. Théoriquement, cette épidémie aurait dû se produire.

Cependant, ce succès dû aux vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Janssen masque un énorme fossé. Si l’Islande est le pays où la vaccination a évité 93% des décès et est le pays avec la meilleure protection pour les personnes âgées, d’autres pays comme la Slovaquie, la Moldavie et l’Ukraine vivront moins de 15% grâce aux injections.La mission a échoué en sauvant. En France, 45% des chances de décès sont évitées et classées au centre du tableau. Elle est loin derrière l’Ecosse (86%), Israël (80%) et l’Espagne (72%).

“La capacité de chaque pays à réagir rapidement était très importante.”

Comment expliqueriez-vous une telle différence ? La taille du pays ne semble pas être un facteur décisif. L’Islande, par exemple, est de loin supérieure à Malte (74%), malgré une population similaire. De plus, le Luxembourg est pauvre et 35% des morts sont presque inévitables. De manière générale, les pays du Nord surclassent les pays latins, même si toutes les personnes âgées doivent être sensibilisées à la bonne gestion de l’Espagne (72%) contactée par les centres de santé pour se faire vacciner. “Mais la capacité de chaque pays à réagir rapidement était importante”, a déclaré l’auteur de l’étude. En Moldavie, Roumanie et Ukraine, la proportion de personnes complètement vaccinées de plus de 60 ans atteignait rarement 60 % en novembre 2021. Sans surprise, le nombre de décès évités reste relativement faible dans ces pays. A l’inverse, en Israël, à Malte et au Royaume-Uni, la vaccination a commencé tôt et a progressé très rapidement. Plus de 90 % des personnes âgées avaient suivi un programme complet de vaccination en juin 2021. Du coup, ces trois pays se sont classés premiers en nombre de vies. Sauvé parmi les personnes de plus de 60 ans.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

La France, dans le cadre de celui-ci, paie les imperfections de sa politique de vaccination. Selon les statistiques du ministère de la Santé, 2,2 millions de personnes âgées n’avaient pas encore été vaccinées en octobre. La comparaison des taux de vaccination des 60-69 ans et plus de 80 ans avec les chiffres des autres pays montre clairement que la campagne française est moins efficace. Dans ces deux catégories, la couverture a culminé à 84 % en novembre, mais a atteint près ou 100 % en Islande, en Irlande, en Écosse, en Espagne, en Norvège, à Malte ou au Portugal. Bien sûr, ces 15 écarts peuvent encore être compensés, mais le temps qu’il faut pour en arriver là donne à l’épidémie l’opportunité de réclamer de nouvelles victimes.


avis

Chronique

Pierre Assouline, journaliste, écrivain, membre de l'Académie Goncourt, et chroniqueur de L'Express.Pierre Athrine

Chronique

Rapide! Rapide! Il faut blâmer, justifier, exiger encore une autre loi, imposer au nom du bien et critiquer Abnus Charmani.Abnoussé Shalmani

Chronique

Christoph Donner.Christoph Donner

Chronique

Nicolas Buzou (P. CHAGNON / COCKTAIL SANTÉ)Nicolas Buzo