Violences basées sur le genre : une forte mobilisation attendue dans les rues samedi

“Deux ans plus tardGrenelle“Pour les violences conjugales”La clause de non-responsabilité doit prendre fin.L’éducation à l’égalité doit être une priorité« Allégue un appel à manifester par le groupe féministe #NousToutes et une soixantaine d’associations, syndicats et partis politiques.

“Les droits des femmes”Vivre sans violence” les dents “L’indifférence et le ridicule quotidien qui nous surprend“Nous confirmons en outre les initiateurs de ces défilés organisés avant la Journée internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes le 25 novembre.

A Paris, où 100 000 manifestants s’étaient rassemblés il y a deux ans (35 000 selon la police), selon les manifestants, le cortège a une nouvelle fois pu mobiliser des dizaines de milliers de manifestants, selon les organisateurs… Le départ est prévu à 14h. Placedela République, Direction Nation.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Lors de ces manifestations, les militants ont déclaré :Crier leur colère“Mais vous pouvez aussi défier les candidats à l’élection présidentielle.”Blâmer le changement” Entre “Discours et réalité (des institutions publiques)“J’ai confié à l’AFP Marylie Breuil du groupe féministe #NousToutes.

Les moyens développés contre les femmes et les violences faites aux femmes sont “Ridicule“Malgré les progrès depuis”Grenelle« Fin 2019, je pleure M. Breille.

En France, environ 220 000 femmes sont victimes de violences et 94 000 sont violées chaque année, précise #NousToutes. Et depuis le 1er janvier, 101 femmes ont été tuées par leur conjoint, selon les chiffres de la population.Pesticide compagnon ou originalSelon le ministère de l’Intérieur, « Globalement, ce chiffre a atteint 102 pesticides et atteint 146 en 2019.

-Jadot et Hidalgo attendus dans le cortège-

Les organisations féministes estiment que l’Etat devrait consacrer 1 milliard d’euros par an à cette bataille, au lieu de 360 ​​millions d’euros aujourd’hui.

ils encore, “La prévention“:”Il faut apprendre aux plus jeunes ce qu’est le consentement, et tous les collégiens ou lycéens doivent leur apprendre à passer un certificat d’éducation non violente sur le même modèle que la sécurité routière.“, M. Breille en détail.

L’association appelle également à des efforts supplémentaires pour créer plus d’hébergements pour les femmes fuyant des partenaires violents.

Selon un rapport publié jeudi par la Fondation des femmes, dans de telles situations, environ 40% des victimes ne bénéficient pas de solutions d’hébergement et sont au bon endroit avec un soutien juridique et psychologique.

La marche de samedi à Paris doit être animée par des jeunes, des lycéens et des étudiants, dont un cortège de familles de victimes des pesticides.

Plusieurs personnes, dont les candidats à la présidentielle Yannick Jadot, Anne Hidalgo, Philippe Putu, ou encore l’actrice Sandrine Bonnaire (elle-même ancienne victime de violences conjugales) et Muriel Robin qui jouait dans TF1 Jacqueline Sauvage. ..

L’événement sera aussi l’occasion de condamner l’inceste, les violences pédophiles, ou encore les violences que subissent les enfants dans le cadre du mariage, l’organisateur attend l’actrice et réalisatrice Andrea Bethcond.»Chatouillement“Ou François Devaud combattant la délinquance infantile dans l’Église catholique.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

première fois,”procession chrétienne“Porté par,”Féministes chrétiennes et organisations LGBT QIA“Nous avons également annoncé qu’il assisterait à la procession à Paris.”Autour des victimes de violences sexuelles basées sur le genre dans notre église“.”De nombreuses institutions chrétiennes se battent farouchement pour imposer des stéréotypes discriminatoires.” Lorsque “Hiérarchie de la sexualité“, rappelle cet ensemble.


avis

Chronique

Crédit : LAURA ACQUAVIVAChristoph Donner

Chronique

Robin Rivaton, essayiste, membre du Conseil d'évaluation scientifique de la Fondation pour l'innovation politique (Fondapole).Robin Rivaton

Journal libéral

"Si ce n'est pas faux quand de nombreux économistes prestigieux viennent dire que c'est le bon moment pour emprunter aujourd'hui, ils s'expliquent pour la mauvaise raison."Considérez Alan Madran.Alain Madelin

Chronique

"Au contraire, la diabolisation n'a pas retardé la montée continue des voix du Rassemblement national, devenu le Rassemblement national."Cela me rappelle Abnousse Shalmani.Abnoussé Shalmani