Vivendi et Bolloré accélèrent l’acquisition de Lagardère

Le groupe Vivendi, dirigé par Vincent Bolloré, va accélérer l’acquisition du groupe Lagardère. Dans un communiqué publié jeudi, le CAC 40, société de médias et de communication, a annoncé vouloir acquérir 17,5 % des actions détenues par le fonds Amber de Lagardère “dans les prochains jours”. Il déposera une offre publique d’achat (OPA) annoncée en septembre sur les actions Lagardère restantes “d’ici février” sans attendre l’approbation de la Commission européenne et des autorités de la concurrence.

Vivendi, premier actionnaire de Lagardère, qui détient déjà 27 % du capital, entend lancer une grande campagne pour gagner les médias et dominer Lagardère (Hachette, Europe 1, JDD, Paris Match, etc.) à la mi-septembre. annoncé. ).

Selon le communiqué, elle détiendra 45,1 % du capital de Lagardère pour acquérir 24 685 108 actions Amber au prix demandé de 24,10 € (soit 594 millions € ou plus) par action. La première participation minoritaire de 0,4 % dans ambre avait déjà été achetée directement par Vivendi en septembre.

En attendant le feu vert

« Cette opération doit être finalisée d’ici le 15 décembre 2022, avec les approbations réglementaires nécessaires. » Le groupe « contrôle Lagardale de la Commission européenne et des autres autorités de concurrence compétentes. 2022″.

Dans l’accélération de ce calendrier, certains analystes voient la volonté du PDG Vincent Bolloré de boucler l’affaire avant de prendre officiellement sa retraite le 17 décembre 2022.

En tout cas, il reste encore un long chemin à parcourir pour Vivendi. En raison du risque de concentration sur la direction de l’édition (Vivendi est propriétaire d’Editis) et les médias, l’opération est en effet approuvée par plusieurs instances, dont le Conseil supérieur de l’audiovisuel (future Arcom) et la Commission européenne.