“Voudriez-vous le montrer ailleurs !” : Le Zemur Persona non grata à Londres

La photo publiée sur son compte Twitter est d’Eric Zemmour avec le sourire. Figaro Sans masque, il est obligatoire chez Eurostar. C’est écrit “Sadiq Khan, j’arrive ! # Londres”. Son message au maire de Londres est peut-être humoristique, mais la réaction de quelques Londoniens le suivant sur Twitter n’a pas tardé. L’écrivain et journaliste John Elegge lui répond : ” Que dites-vous déjà en français, le montrez-vous ailleurs ? ” (Une version un peu plus élaborée que la version originale). La veille, Sadiq Khan, d’origine pakistanaise, avait déclaré Eric Zemmour “malvenu” dans la capitale britannique.

Cependant, Zemmour, de passage à Londres, reste largement méconnu du public britannique. Et ce n’est pas l’annulation d’une réunion qu’il a tenue vendredi soir dans la prestigieuse salle du Royal Institute, une société académique fondée en 1799 sur Alba Mare Street près de Piccadilly Circus. Les médias britanniques ne s’intéresseront pas vraiment à lui tant qu’il ne se déclarera pas candidat à la présidence de la République. Jusqu’à présent, son nom vient de commencer à percer dans un cercle informé.

économiste Plus récemment, il a fallu enquêter sur le phénomène afin d’éclairer son curieux troupeau. Zemmour, d’abord présenté comme « personne ne le prend au sérieux en tant qu’homme politique » ou « provocateur », est désormais considéré comme « l’attention ». “Pas de parti sans filtre”, “adepte de la distorsion historique”, le zemmorisme donne le visage “dissonant” de la France, que la Grande-Bretagne croyait aussi marginale que devenue anecdotique. Et des journalistes britanniques se sont consacrés à la lecture des deux auteurs Maurice Barrès et Charles Maurras, présumés par Eric Zemmour, pour comprendre ce phénomène. Vous pouvez sentir leur surprise.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

C’est sans aucun doute un thème important de “l’ennemi intérieur” pour Morus, réapparu dans les mots de Zemmour, un Juif lui-même, et le plus intrigué par les observateurs britanniques. Exilé. Des détails importants aux yeux des journalistes de économisteCe « populiste radical », au « vernis intellectuel », est traité « avec respect » par les médias français, contrairement à son ancien Jean-Marie Le Pen. Mais les deux hommes semblent dire exactement la même chose. Les commentateurs britanniques regrettent que la France ne dispose pas aujourd’hui d’un véritable contrepoids intellectuel pour faire des petits boulots Zemmour comme Zora, Sartre et Camu à l’époque. Pour eux, en France, “le remblai a cédé”.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Pendant ce temps, privé de la réunion publique, Eric Zemmour, comme beaucoup d’autres avant lui, a sollicité des financements pour la prochaine élection présidentielle, sans parler de son nom, « La France à Londres. Rencontrez la communauté people. ..


avis

Chronique

La terrasse d'un restaurant à Nice, Côte d'Azur, le 18 mai 2021.Jean-Laurent Cassely

Chronique

Crédit : LAURA ACQUAVIVAChristoph Donner

Chronique

Robin Rivaton, essayiste, membre du Conseil d'évaluation scientifique de la Fondation pour l'innovation politique (Fondapole).Robin Rivaton

Journal libéral

"Si ce n'est pas faux quand de nombreux économistes prestigieux viennent dire que c'est le bon moment pour emprunter aujourd'hui, ils s'expliquent pour la mauvaise raison."Considérez Alan Madran.Alain Madelin